Djimon Oré : « Croyez-vous que le candidat de l’opposition prêtera serment d’ici un mois en lieu et place de Faure GNASSINGBE » ?



Très acerbe vis-à-vis du gouvernement depuis qu’il est sorti et a fondé son parti, le Front des patriotes pour la démocratie (FPD), Djimon Oré a été encore fidèle sa ligne de conduite. Au cours du lancement de la nouvelle coalition, il n’a pas mâché ses mots.

Pour l’ancien ministre de la communication ne croit pas à l’issue de ce scrutin. « Nous sommes à la 7ème parodie d’élection. Faudrait-il cautionner cela ou on fait pour qu’ensemble entre Togolais on puisse poser les questions essentielles par rapport à l’avenir du pays », s’interroge-t-il.

« Voyez-vous Faure GNASSINGBE qui se déclare candidat à l’élection présidentielle pour un 4ème mandat, après 15 ans passés au sommet du pouvoir additionnés à ce que son papa a fait pour quel résultat ? Et croyez-vous que d’ici 3 semaines, la dictature cinquantenaire va organiser des élections crédibles et que le candidat de l’opposition prêtera serment d’ici un mois en lieu et place de Faure GNASSINGBE ? Etes-vous convaincus », se demande-t-il dubitatif.

Pour lui, nous sommes tous des Togolais, nous analysons la situation. « Disons-nous la vérité. Est-ce que d’ici deux mois, c’est le nom différent de Faure GNASSINGBE qui sera proclamé président de la République ? Est-ce que les conditions sont réunies », questionne-t-il avant de réaffirmer qu’on ne peut pas passer d’une dictature à une démocratie sans une étape transitoire. Ça n’existe nulle part, note-t-il.

A la question de comment y arriver ? Djimon répond qu’il appartient au peuple togolais de prendre ses responsabilités. « Il n’y a aucune autre voix. C’est le peuple qui est souverain », souligne-t-il.

« Même ceux qui se sont déclarés candidats et qui ne sont pas candidats du pouvoir, ils constatent avec nous que les conditions d’élections normales ne sont pas réunies. Alors dans ces conditions on fait quoi ? On adopte une position d’hypocrisie ? Ou on regarde la vérité en face et on dit au régime que ça suffit. De toutes les façons notre position est claire. Nous ne voulons plus que le régime des GNASSINGBE continue par nous diriger », conclut-il.   

 

Clarisse AFANOU
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires