La LCT dénonce le concours électoraliste dans la fonction publique



Au Togo, les recrutements dans la fonction publique sont utilisés à des fins de campagne électorale. Il est de notoriété qu’à chaque veille d’élection le gouvernement togolais lance un concours de recrutement dont le résultat est publié plusieurs mois après l’élection. Cette élection présidentielle ne dérobe pas à la règle. A un mois de la consultation présidentielle, le gouvernement a une fois encore lancé un concours de recrutement.

Un concours qui a suscité la réaction de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) qui a rendu public un communiqué pour dénoncer des concours électoralistes.

Lire le communiqué…

Réaction de la LCT relative au concours de recrutement lancé par le gouvernement le 22 janvier 2020

Dans la journée du 22 janvier 2020, le gouvernement togolais par un arrêté interministériel N° 0252/MFPTRAPS/MEF a lancé un concours de recrutement de 700 agents pour les besoins de la fonction publique. La Ligue des Consommateurs du Togo prend acte de cette décision du gouvernement mais tient à faire des observations suivantes :

1-     Il faut reconnaitre en toute franchise que la période choisie pour lancer ce recrutement n’est pas bien indiquée. Cette période pré-électorale (élections présidentielles à moins de 30 jours) qui est souvent un moment de recherche d’arguments, de surenchère, des promesses électoralistes et de promotion des espoirs stériles à la jeunesse en quête d’emploi. Elle ne pourra en aucun cas garantir la transparence dans le processus de recrutement depuis l’étape de dépôts des dossiers, de l’examination des dossiers, de la sélection des candidats retenus, de l’examination des candidats retenus jusqu’à la proclamation des résultats. C’est une période électorale où plusieurs personnes seront tentées de tromper la vigilance des jeunes togolais en quête d’emploi pour leur soutirer des fonds indûment en leur promettant ciel et terre ;

2-     Les élections locales ont lieux depuis le 30 juin 2019 et doivent constituer désormais une assiette pour le partage équilibré des richesses ou opportunités à toutes zones et couches sociales du Togo selon la loi fondamentale de notre pays. Pour ce faire, le nombre de personnes à recruter doit faire l’objet de répartition en termes de commune ou préfecture. Eu égard à ces observations, la ligue des consommateurs du Togo, recommande au gouvernement le report de ce recrutement sur une période post-électorale.

Elle invite la jeunesse à ne céder à aucune promesse de réussite quel que soit le rang social de l’auteur au concours par des engagements parallèles sources de corruption et de déséquilibre de partage des richesses entre les zones du pays.

Fait à Lomé, le 27 Janvier 2020

Pour la LCT,

Le Président Emmanuel SOGADJI

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires