La police nationale part en guerre contre les coiffures extravagantes en son sein


                                Types de coiffures autorisés pour les policières togolaises


Elles n’ont pas fini de profiter des coiffures faites lors des fêtes de fin d’année qu’elles doivent s’en débarrasser. En tout cas, elles doivent désormais choisir entre les coiffures extravagantes et leur fonction. Il s’agit de la gente féminine opérant au sein du corps de la police nationale. Une note de service signée de la direction générale les y contraigne.

 « Il m’a été donné de constater que malgré les consignes sans cesse répétées en ce qui concerne la décence, certains fonctionnaires de police notamment le personnel féminin appelé à travailler en tenue, continuent à se coiffer en tissages ou en tresses de mèches de façon extravagantes, ne facilitant pas le port des casquettes ou calots de police », écrit le Lieutenant-colonel Yaovi OKPAOUL, le directeur général de la police nationale.

Ce refus délibéré du respect des consignes s’apparente à de l’indiscipline qui ne saurait perdurer, continue le texte qui rappelle à tout le personnel féminin de la police nationale sans exception de grade, que la coupe et la taille de cheveux acceptables sont celles qui peuvent aisément supporter la casquette ou le calot.

Ainsi, les coupes de cheveux autorisés pour les agents de la police sont les cheveux naturels coiffés ou nattés, sans teinte de couleur vive ; ou les cheveux défrisés simplement, nattés ou en coupe sans teinte de couleur vive ; ou encore les tresses avec mèches courtes, sans couleur vive.

Le lieutenant-colonel OKPAOUL demande à ses agents de se conformer aux exigences du corps de métier qu’elles ont librement choisi en évitant ce genre de comportement qui expose les contrevenantes à la rigueur des sanctions disciplinaires.

Clarisse AFANOU
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires