Nathaniel OLYMPIO : « La grande majorité des Togolais ne sont pas prêts à accepter qu’on leur impose un gouvernement illégal »



 Le Togo est dans une situation d’exception constitutionnelle. Le 08 mai, il y a une modification constitutionnelle et cette constitution a prévu la mise en place d’une cour constitutionnelle qui est composée de 9 membres. En décembre, on a assisté à l’installation d’une cour constitutionnelle qui est composée de 7 membres.

Pour Nathaniel OLYMPIO du parti des Togolais, « la cour constitutionnelle qui est installée par le chef de l’Etat est une cour constitutionnelle illégale et par conséquent, tous les actes qui seront posés par cette cour constitutionnelle seront des actes illégaux et bien étendue l’élection présidentielle qui arrive et gérée par cette cour est illégale ». Pour le responsable politique, le Togo ne pourra plus disposer de président de la République qui soit légalement installé. « Nous nous trouvons dans une exception constitutionnelle et la seule condition qui puisse nous amener à sortir de cette ornière est soit on trouve un accord qui permet de relancer la machine politique et cet accord va permettre de résoudre bon nombre de problème et jusqu’ici les Togolais n’ont réussi à opérer une réforme qui puisse satisfaire le peuple », suggère-t-il.

La situation que le gouvernement a crée est très dangereuse pour le pays, note-t-il. La situation la plus adaptée pour notre pays c’est celle qui consiste à régler les problèmes de manière consensuelle c'est-à-dire à se donner le temps de régler les problèmes qui sont complexes, il ne s’agit pas de sujet que l’on peut régler en deux heures ou une journée, il faut se donner le temps de discuter, de trouver un consensus parce que ce sont des sujets d’ordre constitutionnel, institutionnel et qui revêtent les différents aspects de la vie du Togo. Il n’y a qu’une transition qui puisse permettre cela, la transition que le gouvernement togolais a toujours refusé, ils ont crée eux-mêmes une situation qui nous impose cela, à moins de faire comme ils ont l’habitude de faire, c'est-à-dire de passer en force et d’obliger les Togolais à se coucher et à marcher sur les Togolais, souligne le M. OLYMPIO. « Et la grande majorité des Togolais ne sont pas prêts après nous avoir imposé un gouvernement illégitime, à accepter qu’on leur impose un gouvernement illégal ».

Le gouvernement togolais s’appuie sur la notion de légalité pour justifier pourquoi quelqu’un qui a déjà fait trois mandats puisse encore faire un quatrième mandat. Soit respecter la loi dans toutes ses dimensions, et notamment celle qui consiste à mettre en place une cour constitutionnelle de 9 membres. Si vous ne pouvez pas le faire aujourd’hui parce que le sénat n’existe pas et qu’on ne peut non plus organiser des élections sénatoriales, et bien nous n’avons aucun autre choix que de nous asseoir et de décider de mettre en place une transition apaisée pour régler les problèmes politiques du Togo, conclut-il.

 

Clarisse AFANOU
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires