Présidentielle 2020 : un pactole pour les candidats


Le pactole est tombé. Chaque candidat à l’élection présidentielle du 22 février prochain percevra pour le compte du financement de la campagne publique la somme de 43 millions de F CFA. C’est cet argent qui avait suscité l’appétit des personnes ne respectant mêmes pas les conditions, ont voulu briquer la magistrature suprême.

En décembre de l’année dernière, le gouvernement avait fixé à 500 000 F CFA, la contribution de l’Etat au financement de la campagne électorale. Le décret instituant ce financement stipule que 60% du montant sont répartis à égalité entre tous les candidats ; et  40% du montant de la contribution financée par l’Etat sont répartis proportionnellement aux suffrages obtenus entre les candidats ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés.
La loi n° 2013-013 du 7 juin 2013 portant financement public des partis politiques et des campagnes électorales dispose à son article 1er que « L’Etat alloue une aide pour le financement des activités des partis et regroupements de partis politiques… ». 

L’article 10 de la même loi prévoit que « L’Etat contribue au financement des campagnes électorales des partis et regroupements de partis politiques ainsi que des candidats ou listes de candidats dans le cadre des élections législatives et présidentielles ».

Par ailleurs, les représentants des candidats dans les bureaux de vote seront pris en charge par le gouvernement.

 Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 


Publier un commentaire

0 Commentaires