C’est parti pour deux semaines de campagne électorale




Le top départ de deux semaines de campagne pour l’élection présidentielle du 22 février a été donné ce jeudi. Sont en lice pour ce scrutin sept candidats dont le président sortant Faure Essozimna GNASSINGBE qui se présente pour la quatrième fois. Il aura en face son principal candidat, Jean-Pierre FABRE qui se présente pour la troisième sous la bannière de son parti l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Le professeur Aimé Tchabouré GOGUE, Dr Gabriel Messan Agbéyomé KODJO et Me Mouhamed Traoré TCHASSONA se présentent chacun pour la deuxième fois à ce scrutin respectivement pour l’Alliance pour la démocratie et le développement intégral (ADDI),  le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) et le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD).


Georges William KUESSAN du parti Santé du peuple et le professeur Komi WOLOU font tous la première expérience du suffrage universel.


Aux premières heures de ce début de campagne électorale, le moins qu’on puisse dire que pour l’instant aucune affiche des candidats n’est visible à part celui du président sortant Faure GNASSINGBE et celle de son principal rival Jean-Pierre FABRE placardé  sur les grands panneaux publicitaires de la ville.


A la veille de la campagne dans un message adressé aux électeurs le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Tchambakou AYASSOR. Ce dernier a rappelé que les élections constituent le procédé légal d’accès aux fonctions ou aux hautes charges de l’Etat, appelant les candidats au sens de responsabilité pour inscrire leurs activités de campagne dans le respect strict des dispositions du code électoral.


Citant le philosophe français Brice PARRAIN, le président de la CENI a déclaré que « les mots sont des armes pour que les diverses prises de parole au cours de la campagne électorale soient empreintes de hauteur d’esprit, de retenue et de sens de responsabilité, ceci dans le but de permettre aux potentiels électeurs de faire, le jour du scrutin, en toute connaissance de cause et démocratiquement, le choix le plus pertinent parmi les projets de société en compétition ».

 


Il a souhaité une campagne électorale vibrante, riche de proposition et apaisée.


Notons que c’est la première fois que l’élection présidentielle prend en compte les Togolais de la diaspora.


La campagne électorale conformément au code électoral se déroule librement sur l’ensemble du territoire national. Elle est interdite entre 22h et 6 h. elle dure quinze jours francs et s’achève 24h avant le jour du scrutin.


 


Francine DZIDULA


E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.


 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires