Citoyenneté en période électorale



Les Togolais sont appelés aux urnes le 22 février, pour élire leurs représentants à l’Assemblée Nationale. La période électorale en cours est une période sensible pendant laquelle les passions se déchainent ; tout le monde voulant faire triompher la candidature de son champion. Au Togo, la période électorale est souvent électrique et comporte d’énormes risques. Elle l’est encore plus avec le boycott de certains partis politique de l’opposition.
Il est donc utile de rappeler quelques règles de citoyenneté dont l’observation nous évitera de tomber dans les travers des vieux démons.

1-    Eviter les agressions verbales
La loi togolaise invite les citoyens à une courtoisie dans l’expression verbale. Ainsi les injures sont punies. Tout le monde doit éviter de jeter des anathèmes sur son prochain. Les injures, les dénigrements, les invectives ne constituent pas un programme de développement. La meilleure manière de se faire entendre par les électeurs et même ceux de son adversaire politique c’est d’être courtois, respectueux les uns des autres. La période électorale est un moment de pédagogie, d’exercice de persuasion des électeurs. 

2-     Eviter les agressions physiques
Nous n’avons pas besoin de nous bagarrer pour construire notre pays. Les cortèges électoraux doivent donc se côtoyer sans en venir aux mains. Optons pour la confrontation des idées. La violence est l’arme des faibles.
La loi togolaise punit les agressions physiques sur les personnes et les atteintes aux biens privés et publics.

3-    Tous les endroits du territoire togolais doivent être accessibles
Aucune localité du territoire togolais ne peut être interdite d’accès par les partisans d’un candidat à un autre. La constitution togolaise prescrit la libre circulation de tout citoyen sur le territoire national. Le code électoral dispose que les réunions électorales se tiennent librement sur l’ensemble du territoire national.
Les réunions électorales ne peuvent cependant pas se tenir sur les voies publiques. Elles sont interdites entre 22 heures et 6 heures. 

4-    L’apposition des affiches de campagne
Les affiches doivent être placardées sur les emplacements indiqués. En effet, le code électoral prescrit que les emplacements spéciaux soient réservés dans chaque circonscription électorale par l’autorité compétente pour l’apposition des affiches.
Dans chacun des emplacements, une surface égale doit être attribuée à chaque candidat ou liste de candidats.
Tout affichage relatif aux élections, est interdit en dehors de ces emplacements ou sur les emplacements réservés aux autres candidats.
Les partisans des uns et des autres candidats doivent éviter de déchirer les affiches des adversaires de leur champion.
Il est interdit de faire campagne en dehors de la période réglementaire. C’est-à-dire qu’au plus tard le 20 février à minuit, personne ne doit plus poser un acte à des fins de propagande.
Il est interdit de distribuer ou de faire distribuer le jour du scrutin des bulletins de vote ou de propagande électorale. 

5-    Interdiction des pratiques publicitaires à caractère commercial
Le Code Electoral interdit pendant la durée de la campagne les pratiques publicitaires à caractère commercial par voie de presse, de radiodiffusion et de la télévision.
Un processus électoral apaisé dépend de l’attitude de nous tous, de l’observance des règles établies pour régir ce  processus. Tout citoyen doit les observer sans attendre que l’autre joue derrière lui le gendarme. Les autorités publiques en premier lieu doivent veiller à respecter les règles et à faire observer ces règles. Ils doivent servir de modèle.
Tout citoyen togolais quel que soit son rang dans la société doit veiller à respecter les règles établies. La paix commence par l’observance des lois de la Républiques mêmes si elles sont dures ou si elles ne nous plaisent pas.
Gageons que la paix règne sur le Togo et que Dieu nous accompagne.



Publier un commentaire

0 Commentaires