Faure Gnassingbe subitement devient le plus grand écrivain de la République


On le connait timide, réservé, taciturne dans sa tour d’ivoire  ne parlant à son peuple que deux fois l’an parfois pas du tout. Mais depuis le début de cette campagne, c’est une autre image qu’affiche le chef de l’Etat sortant. C’est un Faure GNASSINGBE dégourdi, alerte, allant au contact des populations qu’on a découvert. Embrassant par ici, serrant par là, le tout dans un sourire de fille d’un concours de beauté.
 Les Togolais ne sont pas dupes, ils savent qu’une fois leur suffrage à lui accordé, le président Faure GNASSINGBE s’enfermera de nouveau dans sa tour. Et si vous hasardez à le rencontrer, vous trouverez sur votre chemin, "le Sergent sans fou la mort des autres" qui vous bottera le cul pour vous faire regretter votre jour de naissance, c’est pourquoi les Togolais ne se laissent pas impressionner par ce sourire.
Mais le plus surprenant pour ces citoyens est que leur chef de l’Etat est devenu en l’espace de quelques jours le plus grand écrivain de la République, lui qui ne parlait pas. Chaque jour, il leur envoie quatre SMS. 
Mais cette stratégie de communication qui s’apparente à un harcèlement des abonnés d’un opérateur de téléphonie est raillée sur la toile. 
« Hier nuit ma grand-mère m’a appelé pour me demander de venir voir si Faure ne lui a pas encore écrit un message », révèle un abonné sur un ton moqueur. 
Campagne ou pas, ce que souhaite la population togolaise, c’est un président de la République proche de la population partageant avec elle ses peines et joies. Mais durant ces cinq dernières années voire plus, Faure GNASSINGBE a été plus absent qu’autre chose même quand il est interpellé sur des sujets d’intérêt national, il a toujours gardé son mutisme se refugiant parfois sous le vocable « vous-même vous savez que je ne parle pas ».


Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires