Grève de 72h dans le secteur de la zone franche à partir du 10 février




Le secteur de la zone franche connaitra des perturbations à partir du 10 février prochain. Et pour cause, l’Union syndicale des travailleurs de la zone franche d’exportation (USYNTRAZOFE) vient de déposer un préavis de grève de 72h qui couvre la période du 10 au 13 février prochain à l’intention de la direction de Société de fabrication de natte (SOFANAT).


Les revendications des employés de cette société tournent au tour de sept (7) points à savoir : l’élection des délégués du personnel à la SOFANAT, la régularisation de la situation d’avancement des travailleurs de SOFANAT, la construction de vestiaires pour le personnel, le suivi médical des travailleurs, la restauration de la prime d’encouragement des femmes de la finition, et le respect de l’article 30 alinéa 3 de la convention collective de la zone franche togolaise.


En effet, depuis 2017, les discussions entre la direction de cette société et les employés à travers le délégué du personnel sont rompues. La direction a révoqué les délégués au motif que leur mandat ait expiré.


En outre, les avancements en échelon des travailleurs sont suspendus.


Les employés ne disposent pas de vestiaire. Conséquence, les femmes employées sont souvent obligées de se changer de vêtements dans les toilettes ou en plein air, les garçons sous les machines ou derrière les bobines. L’indifférence de la SOFANAT face à ce besoin du personnel avait coûté la vie à un des employés, Komlan EZI, journalier, âgé de 26 ans, qui a été fauché en se déshabillant derrière les bobines. Il trouvera la mort quelques jours plus tard en son domicile après un temps d’hospitalisation inachevée, a expliqué le secrétaire général de l’USYNTRAZOFE, Koffi AKITI.


Les multiples convocations de la direction  générale du travail et des lois sociales (DGTSL) n’ont pas permis de trouver des solutions acceptables car la direction de la société s’est montrée arrogante et indifférente face aux revendications du personnel. Raison pour laquelle, cette dernière a opté pour la méthode dure, le débrayage.


 


Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.


 


 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires