La campagne de nouveau endeuillé


Cette  campagne électorale qui s’achève dans quelques heures sera-t-elle la plus endeuillée de l’histoire récente du Togo en termes d’accident de la circulation. Tout laisse présager. 
En tout 4 accidents ont été dénombrés depuis le début de la campagne faisant parfois des victimes. Tout d’abord, c’est dans la partie septentrionale du pays, dans les Savanes, que le premier cas d’accident a été signalé dans le convoi du ministre Yark. Si cet accident n’a pas fait de victimes, on a signalé des blessés. Quelques jours plus tard, c’est sur la route de qu’un bus qui roulait à vive allure avec des passagers à mêmes sur le toit, a déraillé faisant un mort parmi les occupants.
Le dernier accident en date est intervenu hier dans la préfecture de Kpélé. Le drame a causé la mort deux personnes dont un militant du parti au pouvoir.
Aucun de ses drames qui ont frappé les militants du parti au pouvoir n’a été reconnu comme tel par les responsables du parti pour observer une minute de silence en l’honneur des disparus au cours des meetings suivant. Au contraire, le parti, à l’instar de Gilbert BAWARA sur une radio locale hier a nié ces accidents. Or les faits sont là, ils sont têtus.
Il est noté qu’en Afrique, les périodes de campagne électorale sont des périodes de sacrifice rituel et ces morts brutales décuplent le pouvoir des responsables politiques. Ce qui justifiera certainement qu’il soit nié par les responsables politiques. 
Notons que tous ces accidents ont fait des victimes dans le camp du parti au pouvoir.


Clarisse AFANOU
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires