L’apôtre DOUFLE Kokou Gabriel, gourou d’une secte pernicieuse ?




Une secte pernicieuse sévirait au Togo et serait prête à commettre un suicide collectif ? En tout cas c’est ce que croit savoir le Directeur de publication du magazine « Maranatha » qui a alerté l’opinion publique ce jour au cours d’une conférence de presse.


Installés à Djagblé, banlieue nord de Lomé et à Assrama dans la préfecture de Haho, environ 90 km de Lomé, cette secte dont le gourou un certain apôtre DOUFLE Kokou Gabriel qui se proclame  Dieu « Père des nations » recrute ses fidèles d’un peu partout et il les fait venir même d’Europe ou d’Amérique. Ces derniers quittent tout, abandonnant leur femme, leur mari, leurs enfants, leur boulot, vendent leurs biens et vident leurs comptes pour venir au Togo, certains avec des enfants en bas-âge.


Le gourou DOUFLE Kokou Gabriel leur aurait fait admettre sans aucune base biblique que le Togo serait la nouvelle Jérusalem dont parle la Bible et que très bientôt le Seigneur Jésus-Christ reviendrait par le Togo et que les gratte-ciel pousseront de terre d’eux-mêmes, que les rues du Togo seront toutes pavées d’or et que tous ceux qui sont avec lui seront des multimilliardaires comme récompense de Dieu et le comble que lui-même serait en mars 2020 le futur président du Togo sans passer par les élections à la mort subite de l’actuel chef d’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE. Il a déjà son  gouvernement qui circule sur les réseaux sociaux.


Cette description surréaliste a poussé les fidèles adeptes à se réunir auprès de lui et à vivre dans l’austérité et la précarité pour attendre Jésus.


Pour pouvoir les manipuler bon escient, le gourou les fait vivre dans l’isolement et le conditionnement à l’abri du monde extérieur avec l’interdiction d’utiliser les téléphones. Pire, les enfants qui sont dans le camp sont privés d’école.


« Des foyers sont brisés, des mariages se défont et de nouveaux mariages sont célébrés par le gourou à qui aussi les dots sont remises. Selon ses propres dires, Dieu lui aurait recommandé de prendre comme épouses 2000 femmes x 2. La majorité des pensionnaires c’est les femmes et les enfants. Je ne saurai dire avec précision l’effectif », a révélé à la presse l’évangéliste Barth AFOLABI au cours de la conférence de presse qui craint que cette histoire ne se  termine  par le suicide collectif des fidèles comme ce fut le cas dans certains pays par le passé. Raison pour laquelle le directeur de publication du magazine "Maranatha" dit avoir saisi le directeur des cultes au ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.


Cette secte agit dans l’illégalité car elle n’a reçu aucune autorisation des autorités compétentes. Mais pour ces dernières pour éviter tout amalgame, entendent les élections avant de procéder à son démantèlement.


Né en 1989 DOUFLE Kokou Gabriel, a souvent défrayé la chronique par ses pratiques. Il est souvent accusé de déviance sexuelle sur ses fidèles et mêmes d’avoir provoqué la mort de certains d’entre eux.


 


Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

1 Commentaires

  1. J'ai reçu le documents de apôtre qui alerte les nations sur le retour de Jésus, et la transformation du Togo en nouvelle Jérusalem. Que Dieu nous garde.

    RépondreSupprimer