Manifestation de la Dynamique Mgr KPODZRO: Trois corps de l’armée togolaise pour mater les manifestants



« Ils nous ont volé et ils ne veulent pas que nous manifestions notre indignation », tels sont les propos tenus cet après midi par un septuagénaire qui a répondu présent à l’appel de la Dynamique Mgr KPODZRO contre la réélection de Faure GNASSINGBE à la tête du pays. Pour cette  première manifestation de l’opposition post-élection, les forces de  défense et de sécurité n’ont pas n’ont pas lésiné sur les moyens pour étouffer toute velléité de contestation. Un impressionnant dispositif sécuritaire était déployé depuis le matin aux abords du Bas-fond du Collège Saint-Joseph. A part les éléments de la Force spéciale sécurité élection présidentielle (FOSEP 2020) qui comprenaient la police et la gendarmerie, les éléments d’USIG étaient aussi présents. Derrière tous ces éléments, on notait aussi la présence des militaires qui étaient en retrait sur le terrain.


C’est donc face à cette horde de militaires armés jusqu’aux dents que des manifestants parmi lesquels ont trouvait des personnes du troisième âge, les mains nues, sont venus exprimer leurs réprobation.

Mais sans ménagement, ils ont été réprimés à coup de gaz lacrymogène. Ces éléments n’ont pas hésité à tirer des gaz lacrymogènes à bout portant sur ces personnes âgés, les matraquer.

Face à cette scène, les plus jeunes qui ne voulaient pas qu’on brutalisent les personnes âgées répondaient par l’hymne national suivi de chants révolutionnaires et en scandant « Agbéyomé président ! Agbéyomé président ! Agbéyomé ! ».

Voyant que la foule s’agrandit, les éléments de Yark les ont poussés dans l’enceinte du Collège Saint Joseph. A l’abri des regards, dans l’enceinte de cet établissement d’enseignement qu’ils ont transformé en champ de tir, ces éléments tiraient à bout portant et sans ménagement sur tout ce qui bougeait et aspergeant l’enceinte de gaz lacrymogène. Ils ont ainsi procédé à des arrestations parmi les jeunes qu’ils avaient  roués de coup en les jetant dans leur pick up. Un parmi les jeunes embarqués a pu sauter du pick up pour tenter de s’enfuir mais manquant de souffre dû aux bastonnades et à la fatigue, il n’a pas pu aller loin. Il sera rattrapé de nouveau. 

Plusieurs blessés sont signalés au niveau des manifestants dont un sur qui on a tiré à bout portant. Il avait le coude ensanglanté. Il sera finalement confié à la croix rouge. Des personnes du troisième âge aussi figuraient parmi les blessés. Mais parmi celles-ci un a retenu notre attention. Il s’agit d’un vieux drapé dans son pagne traditionnel, il ne bougeait pas malgré qu’il aspergé de gaz lacrymogène.


Tôt ce matin les domiciles du candidat Messan Kodjo Agbéyomé et de Mgr  Philippe Kpodzro ont été bouclés par les forces de sécurité les empêchant de se rendre sur le lieu de la manifestation.

Notons que selon les résultats proclamés par la CENI Faure GNASSINGBE est arrivé en première position avec 72, 36% avec 1 918 889 suffrages, suivi d’Agbéyomé KODJO 18,34% 492 336 suffrages, Jean-Pierre FABRE est crédité de 4, 35% avec 116 655 de suffrages. Avec 63 690 de suffrages le professeur Aimé GOGUE est classé 4ème avec 2,38% alors que le professeur WOLOU KOMI est 5ème avec 1,14% pour 30 577 suffrages. Dr Georges William KOUESSAN obtient 0,77% pour 20 598 suffrages et Me Traoré TCHASSONA est dernier avec 0,63% pour 16 782 suffrages exprimés.



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires