Octroi 25% des marchés publics aux jeunes : Les jeunes veulent encore plus


 




En 2018, le chef de l’Etat, a dans son adresse à la nation, annoncé l’octroi de 20 puis de 25% des marchés publics exclusivement aux jeunes et aux femmes entrepreneurs. Une mesure dont a bénéficié plus de 4000 entrepreneurs jeunes et femmes pour un coût estimé à 12 milliards 638 millions de F CFA. Et les chiffres de l’année 2019 ne sont pas encore rendus publics mais tout porte à croire qu’ils seront sur une pente ascendante. Sans attendre le bilan complet de cette mesure, pour les bénéficiaires c’est déjà suffisant pour remercier l’initiateur. Réunis au sein de l’association des Jeunes entrepreneurs unis pour une nation émergente (JEUNE), ces jeunes et femmes entrepreneurs ont tenu à remercier ce samedi le chef de l’Etat pour son initiative.


« C’est un devoir pour nous de remercier le chef de l’Etat. Nous lui jetons des fleurs et nous nous engageons à travailler de concert avec les pouvoirs publics pour le développement du Togo », a déclaré Welloff BOUKPEZI, le président de l’Association JEUNE.


Pour les jeunes entrepreneurs cette mesure avec la mise en place d’une cellule chargée du climat des affaires au Togo, le Fonds d’aide aux initiatives entrepreneuriales des jeunes (FAIEJ) ont permis au  Togo d’être classé 1er pays réformateur en Afrique et 3ème dans le monde.


M. BOUKPEZI s’est dit honoré que le président de la République a cru en eux, et qu’ils, de leur côté, ont osé, ils ont été consultés et ils continuent de l’être, et ils exécutent les marchés et petit à petit grâce au chef de l’Etat leurs entreprises s’installent.


« Cette mesure est une aubaine et une satisfaction pour nous, mais nous souhaitons également que l’Assemblée nationale puisse nous faire des mesures beaucoup plus exclusives à nous jeunes entrepreneurs », a-t-il poursuivi.

 


  1. Les jeunes entrepreneurs souhaitent, par ailleurs que les autorités contractantes se mobilisent d’avantage autour dudit projet, ils sollicitent également beaucoup plus d’accompagnement et de facilitation de la part des banques envers les jeunes entrepreneurs attributaires des marchés. Et ils veulent aussi bénéficier d’un allègement fiscal exclusivement pour les jeunes entrepreneurs.


« Notre souhait pour l’année prochaine, c’est qu’il puisse encore amener le pourcentage à 30. C’est notre souhait », a conclu le président.


 


Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires