Présidentielle 2020 : Les Etats-Unis rejoignent l’opposition dans ses revendications


                                                                                        Ambassadeur des Etats-Unis Eric William Stromayer


Première réaction diplomatique à la suite du scrutin du 22 février dernier émane de l’Ambassade des Etats-Unis à Lomé. Le  pays de Donald Trump était doublement intéressé par le processus électoral en cours au Togo. En effet, non seulement la représentation diplomatique à Lomé avait déployé sur le territoire national quelques observateurs mais aussi les experts du National democratic institute (NDI) qui devraient apporter leur expertise à une organisation de la société civile togolaise se sont vus retirer leur accréditation à quelques heures du démarrage du vote, excluant toute observation neutre du processus. Dans ces conditions, la réaction des Etats-Unis est très attendue.

Le Togo se targue d’être l’un des meilleurs réformateurs de ces derniers temps sur le plan économique mais sur le plan politique, le pays de Faure GNASSINGBE demeure le cancre de la sous région. Année après année, les consultations électorales sont dévoyées et les résultats qui en sortent ne reflètent pas la vérité des urnes et sont contestés par les populations. Tout se passe comme si pour les autorités togolaises, les élections ne sont qu’une tradition à laquelle on doit se plier chaque cinq an sans aucune incidence sur le choix des gouvernants. La dernière présidentielle dont les  résultats viennent d’être publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en est une parfaite illustration.

Dans ces conditions, la réaction de la première puissance mondiale est suivie de près. Elle est tombée ce mercredi. Sans attendre la publication définitive des résultats de ce scrutin par la Cour constitutionnelle, les Etats-Unis se disent « préoccupés » par les efforts d’observation limités du scrutin du 22 février dernier.

Les Etats-Unis regrettent « la décision décevante de la CENI de révoquer l’accréditation d’une organisation de la société civile neutre accompagnée par les Etats-Unis en vue d’observer le processus électoral », lit-on dans la déclaration de l’Ambassade pour qui, l’observation des élections et la participation active de la société civile apportent crédibilité, transparence et intégrité au processus électoral.

« Ne pas permettre leur pleine participation était une occasion manquée pour le gouvernement togolais et le peuple togolais », souligne le communiqué.

Toutefois, pour accroitre la transparence du vote, les Etats-Unis proposent au gouvernement togolais de publier les résultats bureau du vote par bureau afin d’accroitre la confiance de tous en les résultats finaux.

Cette préoccupation faisait partie des revendications de la société civile et de l’opposition avant le scrutin. Mais elle avait été balayée du revers de la main par les autorités nationales arguant qu’elle est contraire au code électoral. Pas si sûr que les autorités reviendront sur leur décision pour donner un caractère transparent et crédible du scrutin.

 

Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 

Publier un commentaire

0 Commentaires