Coronavirus : 1er cas confirmé, une Togolaise ou une étrangère résidant à Lomé, la polémique s’enfle




Le gouvernement togolais a confirmé en début d’après midi de ce vendredi un cas positif au coronavirus. C’est au cours d’une conférence de presse animée par le Premier Komi Selom Klassou en présence de la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Lomé, Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo et du ministre de la santé Dr Mijiyawa Moustafa, que l’information a été donnée à la presse.


Contrairement à notreavant-papier, la porteuse de coronavirus serait  une dame togolaise, selon le communiqué du gouvernement. Mais le fait que le communiqué parle de résidant qui vit à Lomé avec sa famille, laisse dubitatif. Car on est résident quand on vit dans un pays autre que son pays d’origine. Que gagne-t-on à ne pas divulguer la nationalité de la patiente comme cela s’est partout sur le continent où le virus sévit. Entourer de zone d’ombre cette information aussi capitale ne renforcerait que les doutes de la population en ce moment capital. Le gouvernement a intérêt à jouer la transparence. Sur les réseaux sociaux, la polémique s’enfle. Malgré la sortie du gouvernement, les gens continuent de croire que c’est une étrangère de nationale occidentale qui serait porteuse du virus.


Toutefois, selon le communiqué, la patiente, 42ans,  a séjourné du 22 février au 02 mars 2020, successivement au Bénin, en Allemagne, en France, en Turquie, puis a regagné le Togo via le Bénin par la frontière terrestre de Sanvi Condji le 02 mars 2020.


La patiente est actuellement mise en isolement au centre de traitement des maladies infectieuses pour une prise en charge adéquate. A ce jour, toujours selon le communiqué du gouvernement, son état de santé ne suscite aucune inquiétude majeure.


Toutes les personnes qui ont été en contact avec la patiente ont été identifiées et mises en quarantaine conformément au Règlement sanitaire international.


Une réunion du comité de crise présidée par le chef de l’Etat a été tenue ce vendredi 06 mars 2020. Toutes les mesures sont prises pour éviter la propagation du virus, précise le gouvernement qui invite la population à ne pas céder à la panique, et à respecter strictement les mesures de prévention recommandées,


Mesures de prévention


Face à l'épidémie de coronavirus qui augmente dans le monde et en l'absence de traitements efficaces, les mesures de prévention pour éviter la contamination sont primordiales. Lavage des mains, port du masque, de gants, confinement...


 


Mesures préventives: quels gestes adapter au quotidien pour éviter la propagation du virus ?

Les deux choses sur lesquelles il est primordial d'insister sont : l'hygiène des mains et l'éviction des personnes visiblement malades". Deux mesures simples et de bon sens qui permettraient de limiter grandement la propagation du virus. L'OMS recommande ainsi d'adopter un certain nombre de "gestes barrières" :

  •  Se laver les mains fréquemment et correctement : "Bien se laver les mains (avec du savon et de l'eau) minimise risque d'être contaminer après avoir touché une surface qui a été préalablement contaminée par une personne malade, puis de se toucher le visage, la bouche ou les yeux". Il est recommandé de se laver les mains toutes les heures et obligatoirement après une sortie à l'extérieur et tout contact rapproché avec une personne malade. 
  •  Avoir du gel antibactérien sur soi: dans la mesure où il n'est pas toujours possible de trouver un point d'eau et du savon en sortant d'un lieu public, le médecin invite à avoir toujours sur soi une solution hydro-alcoolique.
  •  Maintenir une distance "sociale": "Dès que possible, il faut observer une distance de sécurité d'un mètre entre soi et une personne qui tousse ou qui éternue. C'est la distance qui permet de ne pas être touché par les gouttelettes du nez ou de la bouche susceptibles de contenir le virus. Lorsque l'endroit est confiné et qu'il n'est pas possible de respecter cette distance, le spécialiste recommande de "tourner le dos à la personne malade, afin que les sécrétions aient moins de risque de toucher le visage".
  • Eviter de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer.
  • Eviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux : nez, yeux et bouches sont autant de "portes d'entrées" possibles au virus. En période d'épidémie, il est préférable d'éviter au maximum de se toucher le visage avec les mains, potentiellement contaminées.
  •  Pratiquer une bonne hygiène respiratoire : dans le doute que nous soyons nous-mêmes porteur du virus : tousser et éternuer dans le pli de son coude ou dans un mouchoir qui sera immédiatement jeté, limite une potentielle exposition de virus à notre entourage.

Faut-il porter un masque ?

Le port du masque dans la population générale ne se révèle pas particulièrement efficace car il n'est souvent pas utilisé correctement. Le masque aurait finalement plutôt tendance à procurer un "faux sentiment" de sécurité, faisant baisser la vigilance de celui qui le porte". A l'heure actuelle, le port du masque ne se justifie pas pour les personnes en bonne santé, qui ne reviennent pas d'une région à risque et qui ne sont pas en contact avec des personnes malades. En revanche, il peut être utile pour une personne exposée à un risque de contamination. A condition toutefois d'être correctement utilisé :

  • Le masque a une durée de vie de 3 heures et doit être jeté dès le retour à la maison, car il peut à tout moment avoir été contaminé par une personne extérieure.
  • Le masque est à usage unique et n'est en aucun cas lavable ou réutilisable
  • Le masque doit être par ailleurs adapté à la taille du visage et doit être bien positionné (le côté rembourré de la barrette nasale doit être placé sur la bosse du nez pour bien protéger le nez).



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

1 Commentaires

  1. On va tous y passé... On n'a pas la médecine adéquate pour combattre ce virus !

    RépondreSupprimer