Côte d’Ivoire : Ouattara renonce à briguer un troisième mandat





« Je voudrais annoncer solennellement, que j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et de transférer le pouvoir à une jeune génération », a déclaré ce jeudi le président ivoirien devant les sénateurs et députés réunis en congrès.


Le chef d’État ivoirien, réélu en 2015, prononçait son discours annuel sur l’état de la nation. L’occasion, pour lui, de lancer le processus de révision constitutionnelle qui devrait être soumis au vote le 17 mars. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il ne sera pas candidat à la présidentielle en 2020.


Élu une première fois en 2010, puis réélu en 2015, Alassane Ouattara a décidé de ne plus laisser planer le doute sur une possible candidature à un troisième mandat, là où la Constitution ivoirienne n’en autorise pas plus de deux. Lui qui estimait avoir le droit de se représenter en raison du changement constitutionnel de 2016 et était contesté par l'opposition, a décidé d'annoncer qu'il ne sera pas candidat à la présidentielle de 2020.


Le départ d’Alassane Ouattara isole encore plus le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé (le doyen des chefs d’Etat de l’Afrique de l’ouest) qui est le seul président ouest africain qui fait un 4ème mandat au moment où Alpha Condé pour son intention de briguer un troisième mandat est sous la pression de la communauté internationale et sur le plan interne.



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires