L’Assemblée nationale autorise des poursuites judiciaires contre Agbéyomé KODJO




Le sort du « Président démocratiquement élu » Agbéyomé KODJO est scellé. Il devra répondre désormais devant la justice les faits qui lui sont reprochés. Ainsi en a décidé les députés à l’Assemblée nationale qui ont donné leur onction à la levée de son immunité pour le député de la troisième circonscription électorale de Yoto.


A l’ordre du jour de la plénière de ce lundi, après le report de la séance du vendredi dernier. Deux requêtes : l’une émanant du Procureur de la République demandant la levée de l’immunité parlementaire de Gabriel Messan Agbéyomé KODJO et l’autre du Procureur général près la Cour suprême demandant  de l’autorisation pour des poursuites judiciaires pénales contre l’ancien président de l’Assemblée nationale. En effet, Agbéyomé KODJO est revêtu de deux immunités parlementaires. 


Au finish, après un vote à bulletin secret pour le premier et à main levée, les députés autorisent le corps judiciaire à poursuivre leur collègue. 


Ainsi pour la première demande, sur les 91 députés, 90 étaient présents, il ne manquait que « l’accusé lui-même » et le vote a donné 80 députés pour,  contre 2 abstention et 8 abstention. A lors que pour le vote autorisant les poursuites judiciaires contre l’ancien président de l’Assemblée nationale 78 députés ont voté pour contre 1 contre et 11 abstention.


« Nous n’avons pas de position. Chacun a voté à son âme et conscience », a déclaré la Présidente de l’Assemblée nationale, Mme Dzigbodzi TSEGAN.   

M. Agbéyomé KODJO est accusé d’atteinte à la sureté intérieure. Il est reproché au candidat du MPDD et de la Dynamique KPODZRO à l’élection présidentielle de février dernier de s’être adressé au cours de la campagne électorale aux forces de défense et de sécurité en qualité de futur président de la République en utilisant les emblèmes nationaux, tout comme lors de son investiture à la paroisse St Kisito de Lomé. Il lui ait aussi reproché d’avoir repris à son compte les accusations de Mgr KPODZRO portées contre le chef de l’Etat, les membres du gouvernement et les personnalités de l’Etat d’avoir orchestré les incendies des grands marchés de Lomé et de Kara et s’est autoproclamé le président élu, et s’être adressé à la nation, d’avoir nommé un premier ministre, d’avoir créé un site de son gouvernement.  


 Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.



Publier un commentaire

0 Commentaires