Présidentielle 2020 : M. KODJO n’exclut pas la possibilité d’un second tour entre Faure GNASSINGBE et lui



La Dynamique de Mgr Philippe Fanoko KPODZRO a réaffirmé cet après midi la victoire de son candidat Dr Gabriel Messan Agbéyomé KODJO. 

« UNIR a lamentablement perdu les élections, c’est pourquoi nous sommes déterminés à revendiquer notre victoire et nous aurons notre victoire par tous les moyens légaux », a déclaré le candidat KODJO devant la presse, estimant que la Dynamique entend utiliser tous « les moyens légaux » pour que la victoire de son candidat soit reconnue. Pour le moment, la Dynamique mise sur  un travail diplomatique et des contacts sont en cours.
L’objectif visé sur le plan diplomatique par la Dynamique  est d’amener les chancelleries occidentales à ne pas reconnaitre l’élection de Faure GNASSINGBE mais aussi utiliser les moyens de pression pour permettre au président élu de jouir de sa victoire, ont déclaré les responsables de cette coalition de l’opposition. Des possibilités de sanctions ciblées sont également envisagées.

« Il y a un Etat qui étudie avec nous des possibilités de sanctions  ciblées notamment la restriction de visa, le blocage de compte bancaire et d’avoir. Des sanctions vont tombées dans les jours à venir. C’est un moyen de pression important sur les acteurs de l’industrie de la fraude », a pour sa part confié Max-Carmel Sanvi de la cellule de communication du candidat.

« Si UNIR a l’habitude de voler, UNIR ne peut pas nous voler. La preuve, ils ont volé mais nous sommes debout jusqu’à présent. Dans les cas précédent personne ne s’est levé pour dire que Faure tu n’as pas gagné mais cette fois-ci les Américains se sont levés. Et ils ne seront plus seuls dans les heures et jours à venir », a réitéré le candidat. 

Toutefois, M. KODJO envisage la possibilité d’un deuxième tour entre lui et le candidat du parti au pouvoir, Faure GNASSINGBE. 

« Une élection présidentielle coûte chère, c’est des milliards. Le gouvernement a dit qu’il n’a plus suffisamment de ressources dans les caisses pour pouvoir payer le financement public de la campagne aux candidats de l’opposition. Autant ça coûte pour l’Etat, autant elles coûtent pour les individus et donc on est essoufflé. On n’a pas fini de liquider toutes nos factures, dire qu’on va annuler les élections, ce sera un gâchis néanmoins  toute forme de solution qui nous permettrait de sauver une partie de ce que nous avons fait de ce premier tour sera bien. C'est-à-dire que par exemple comme on ne sait pas si Faure a effectivement gagné qu’il y ait un deuxième tour. On va y aller et les résultats seront beaucoup plus lamentables pour UNIR », a expliqué M. KODJO. 

Pour l’heure, il exclu d’appeler à des manifestations populaires qui seront réprimées.

Il dit par ailleurs qu’il est en contact avec tous les autres candidats de l’opposition.

Notons que c’est demain que la Cour constitutionnelle va proclamer les résultats de ce scrutin.

Francine Dzidula

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.


Publier un commentaire

1 Commentaires