Séquestration de KODJO : L’opposition très remontée



La séquestration de l’ancien Premier ministre Agbéyomé KODJO à son domicile est l’affaire politique postélectorale qui fait réagir plus la classe politique et la société civile au-delà des résultats du scrutin. On note une salve de réactions de ces acteurs de premier plan. Et unanimement, ils condamnent le blocus imposé autour de la maison du candidat et appellent à la retenue.

La réaction inattendue est venue du Comité d’action pour le renouveau (CAR). Quand on sait l’inimitié qui existe entre les deux natifs de la préfecture de Yoto on ne peut qu’être qu’admiratif pour ce geste de l’avocat du barreau de Lomé. Me Appolinaire Yawovi Madji AGBOYIBO, en homme d’Etat, a surmonté cette divergence politique pour déplorer et condamner ce que vit Dr Agbéyomé KODJO.

Pour le parti des « Déshérités », il est « inadmissible que pour des motifs tirés des propos et actes de campagne de l’un des protagonistes du scrutin, l’honorable député Gabriel Agbéyomé KODJO, sa maison soit séquestrée par des forces de sécurité et qu’une procédure soit enclenchée afin de lever son immunité parlementaire avec l’intention manifeste de le faire incarcérer après une parodie de procès », a réagit le CAR.

Tout en déplorant cette situation, le parti propose que des initiatives appropriées soient prises afin d’y trouver une solution politique.

En dehors du CAR, des candidats à la dernière présidentielle à l’instar des professeurs Komi WOLOU et Aimé GOGUE ont aussi réagit sans oublier le Front citoyen Togo debout. 



Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 


Publier un commentaire

0 Commentaires