Coronavirus : JPDE stupéfait par la disparition d'un bébé


Depuis la détection du premier cas du coronavirus au Togo, le 06 mars dernier, le Togo a enregistré la mort d’un nourrisson de 28 jours ce qui porte à six le nombre de décès dût à cette maladie dans le pays. Cette disparition du nouveau-né a fait réagir le réseau des journalistes pour la promotion des droits de l’enfant au Togo (JPDE-Togo).

Dans un communiqué rendu public hier, ce réseau des journalistes spécialisés dans la défense des droits des enfants au Togo se dit « stupéfait » par la disparition du nouveau dont il salue la mémoire. Aussi interpelle-t-il les parents en ce moment sensible de la propagation du virus à pneumonie viral « à prendre les mesures nécessaires pour assurer la protection des enfants ». En outre, l’Association dirigée par Edwige Abla APEDO exhorte les parents à redoubler d’attention dans le suivi des enfants, à ne pas les laisser se promener dans les rues mais à veiller à leur encadrement et à leur inculper le respect des mesures barrières.

Le réseau n’a pas n’a pas manqué de féliciter les médias qui, avec le personnel médical, sont à la pointe de la lutte contre la pandémie. Il les exhorte à redoubler d’ardeur et le sens du devoir pour fournir aux populations des informations justes et crédibles en ce moment sensible.

Tout en félicitant les autorités pour les mesures prises contre la pandémie, le réseau exhorte les parents et les populations en général au respect de ces mesures barrières.

Notons que pour éviter le coronavirus, il est  recommandé de se laver fréquemment des mains au savon ou avec une solution hydro-alcoolique, éviter les poignées de mains, les accolades et les embrassades.

Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires