Le domicile du candidat KODJO bouclé par un impressionnant dispositif militaire




Le domicile d’Agbéyomé KODJO, candidat arrivé en seconde position de l’élection présidentielle du 22 février dernier est depuis ce matin encerclé par un impressionnant dispositif militaire. Des forces de défense et de sécurité de l’armée togolaise (Police, gendarmerie et Groupe d’intervention de la police nationale GIPN) avec quatre camions de fourgonnettes, des jeeps et de mitrailleurs sans oublier une drône qui survolait le ciel du domicile, tel est le dispositif déployé depuis ce matin aux environs de 7h tout autour du domicile de l’ancien Premier ministre qui continue de revendiquer sa victoire à cette élection présidentielle dont les résultats définitifs ont été proclamés le mois dernier par la cour constitutionnelle.


Le député de la circonscription de Yoto déchu de son immunité parlementaire quelques jours après le scrutin est invité ce jeudi pour la deuxième fois consécutive à se présenter devant  le Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), ex SRI.  La première fois, seuls ses avocats s’étaient présentés devant les services de renseignements de Massina Yotroféï arguant que l’ancien ministre de l’intérieur était souffrant. En début de semaine une autre invitation lui a été adressée pour ce jour. Hier, au cours d’une conférence de presse, la Dynamique Mgr KPODZRO qui soutient le candidat KODJO, a appelé le peuple togolais à défendre « son candidat et sa victoire ».


Ce matin, les jeunes qui s’étaient mobilisés devant le domicile du candidat pour éviter qu’il ne soit arrêté manu-militari ont été  cueillis à froid par les forces de défense et de sécurité lourdement armées qui n’ont pas hésité à faire usage de gaz lacrymogène pour les déloger. Repliés sur le boulevard Jean-Paul 2, ces jeunes ont mis feu aux pneus avant d’être rapidement dispersés.


Tout le quartier est ensuite bouclé. Même les rivérains ne pouvaient rentrer chez eux. Les habitants du quartier, tétanisés par ce dispositif sans précédent, en petit groupe regardaient de loin la scène et n’hésitaient pas à rentrer chez eux chaque fois que les voitures de la gendarmerie s’approchaient d’eux. 


Cette scène surréaliste ne manquait pas de susciter des commentaires des jeunes du quartier. « Est-ce le moment alors que le monde entier est préoccupé par comment faire pour vaincre ce virus qui ne cesse de semer désolation et deuil dans les familles », se  demandait une jeune dame chez qui un gendarme venait d’acheter un sachet de « pur water ». 


Pour l’instant selon nos informations, le candidat quoique souffrant est serein chez lui avec Mgr KPODZRO qui ne cesse de clamer qu’il faut que les forces de sécurité et de défense marchent sur son corps avant d’arrêter « son candidat ».


Hier dans un communiqué le directeur de la police nationale, le Lieutenant-colonel Yaovi OKPAOUL, a mis en garde les jeunes qui chercheraient à s’opposer à la comparution de l’ancien Premier ministre.


« La veille de cette convocation, il ressort des informations recoupées et dignes de foi que monsieur  Agbéyomé KODJO et son entourage sont en train d’organiser des groupes de jeunes dans certains quartier de Lomé et dans certaines villes d l’intérieur du pays pour, d’une part s’opposer par tous les moyens à la comparution de l’intéressé à la gendarmerie et, d’autres part, à semer des troubles à l’ordre public dans différentes localités », avait écrit le patron de la gendarmerie.


Entre autre grief porté contre Agbéyomé Kodjo est d’atteinte à la sureté de l’Etat pour s’être autoproclamé président de la République, d’avoir nommé un Premier ministre et un ministre des Affaires étrangères.


Notons que pour éviter le coronavirus, il est  recommandé de se laver fréquemment des mains au savon ou avec une solution hydro-alcoolique, éviter les poignées de mains, les accolades et les embrassades.


Francine DZIDULA


E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires