AMOS, l’artiste sculpteur qui rêve conquérir le monde avec son art


Artiste au complet, DJESSOU Emmanuel alias AMOS a surtout la prédilection pour la sculpture. Autodidacte, il est avant tout un passionné de dessin et de sculpture. La vie artistique de AMOS a changé après son baccalauréat quand il a croisé deux grands noms de la sculpture togolaise à l’instar de Benoit FUSESSE (auteur des deux lions et du statue de Senghor au carrefour 3K à Lomé) et Emmanuel  SOGBADZI (auteur des fresques La paix).

Influencé par ces grands noms, il opta plus pour la sculpture parce que dit-il « je me sens beaucoup plus à l’aise en sculptant ». Aujourd’hui avec une dizaine d’années d’expérience dans le domaine et plusieurs élèves à son actif, AMOS même s’il n’est pas encore au summum de son art, est en train de poser les jalons d’une carrière réussie.

Féru de matériaux comme le ciment ordinaire ou le ciment blanc, le plâtre ou encore la pierre à défaut de bronze qu’il taille magistralement pour leur conférer une forme qui suscite admiration et émerveillement. AMOS est un grand portraitiste qui modèle « l’argile parfois pour avoir une finition efficace quand il s’agit de portrait », confie-t-il.

Définissant l’art et particulièrement la sculpture comme l’expression d’un sentiment intérieur qui vise à changer, à sensibiliser et à exprimer sa vision du monde, pour ses  œuvres AMOS s’inspire de la nature et de Dieu car dit-il « Dieu est le plus grand sculpteur de l’univers et nous essayons de l’imiter ».

Un grand portraitiste

A force du travail acharné et d’abnégation, il espère que la reconnaissance nationale viendra bientôt lui permettant de  participer à l’embellissement de la ville de Lomé. Ceci en y laissant ses empreintes  à certains carrefours de la ville. Mais en attendant, la clientèle nationale et sous régionale lui fait déjà confiance. En dehors des églises qui sont ses premiers clients au Togo, AMOS  peut s’en enorgueillir d’avoir séduit le Nigeria. Beaucoup de commande lui viennent de ce pays.
«  Les commandes sont faites majoritairement par des clients togolais et nigérians.  La dernière fois j’ai eu à travailler sur la statue de la vierge Marie de taille humaine, à peu près 2 mètres de hauteur qui a été transportée au Nigeria. Actuellement, je travaille sur une autre statue de la liberté à l’atelier qui ira aussi au Nigeria. Donc pour dire que je travaille pour les clients togolais mais aussi les clients des autres pays », se plaint-il à dire.
Cette confiance entre l’artiste et le géant ouest africain est née à la suite d’un portrait bien réussi qu’un client lui a confié alors que plusieurs artistes nigérians l’ont manqué. « La demande surtout les portraits ont flambé parce qu’il n’y a pas un vrai portraitiste de ce côté-là ».

En dehors du portrait que AMOS réussi avec maestria, il fait également la décoration intérieure. Il travail dure, plusieurs heures, parfois quand l’inspiration lui vient et comme l’atelier est dans sa maison, il se lève la nuit pour l’immortaliser. Dans le domaine de l’art, explique-t-il, ce n’est pas un travail de fonctionnaire où à la fin du mois on peut s’attendre à un salaire. « Il y a des saisons où tu reçois beaucoup de commandes et il y a aussi des moments où tu ne reçois rien. C’est en ce moment qu’on travail plus sur des projets d’exposition », conclut-il.

Albert AGBEKO

E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires