Assassinat du commandant du BIR : Le CAR demande l’ouverture d’une enquête « appropriée »





Au lendemain de la prestation de serment de Faure GNASSINGBE pour son quatrième mandat, le corps du Commandant du 1er Bataillon d’intervention rapide (BIR), le Colonel Bitala MADJOULBA a été retrouvé à l’intérieur de son bureau dans un bain de sang. La veille, l’officier d’élite de l’armée togolaise avait été vu à la cérémonie de prestation du chef de l’Etat. Ce qui renforce la thèse d’assassinat.


Pour l’instant, si les circonstances exactes de ce drame ne sont pas encore élucidées, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander que la lumière soit faite. C’est dans ce concert de réactions que se situe la sortie du  Comité d’action pour le renouveau (CAR). Le parti de Me Yawovi AGBOYIBO, à travers un communiqué, tout en exprimant sa compassion à la famille éploré, a  demandé l’ouverture d’une enquête « appropriée » sans délai pour éclairer les populations. 


De leur côté, la LTDH et l’ASVITTO ont aussi exigé une enquête indépendante.


Quant à l’ancien officier devenu politicien Gerry TAAMA, c’est le timing de la nomination du nouveau chef corps de la BIR qui renforce selon lui la théorie du « complot ». D’autant plus qu’il y a plusieurs unités de l’armée qui plusieurs années durant sont sans nomination d’un nouveau chef.


Hier les natifs de la préfecture d’origine de l’officier, Doufelgou, avait manifesté pour exiger qu’une enquête soit faite pour situer sur le drame.

Aucun communiqué ni version officiel n’a été publié sur ce drame.

Clarisse AFANOU


E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires