Ces mesures du gouvernement pour la reprise des cours qui ne rassurent pas




Après près de trois mois de pause pour cause de lutte contre le coronavirus, les cours reprennent ce lundi dans les établissements publics que privés de l’ensemble du territoire national. Ainsi en a décidé le gouvernement togolais dans un communiqué rendu public ce jour.



Dans ce sens, et pour assurer une bonne reprise des cours, le gouvernement a pris un certain nombre de mesure qui ne doivent pas rassurer les parents. Parmi ceux-ci, nous notons que :



Le dispositif de lavage des mains et son utilisation n’est pas « obligatoire » mais seulement « encouragé » surtout dans les localités  qui connaissent déjà une infection au COVID 19. Quand on sait que les enseignants n’ont pas été testés avant la reprise des cours, ne pas mettre à disposition des établissements ce dispositif avant la reprise des cours peut vraiment sembler dangereux et pour les apprenants et le corps professorat. On peut se demander qu’est-ce qui a été fait depuis la réunion du 29 mai 2020 où la proposition de la reprise des cours a été faite sur le 08 juin 2020 avec l’exigence de ce dispositif par le syndicat des enseignants avant la reprise.



Ensuite, en demandant aux apprenants et aux enseignants de porter des masques sans le leur fournir, ni subventionner ces masques c’est faire porter un poids déjà lourd pour les enseignants et les parents qui sont déjà fragilisés par cette crise. Quel enseignant du privé, qui privé de salaire depuis bientôt quatre mois peut s’offrir le luxe d’acheter les masques durant 4 à 6 semaines même si ce masque est artisanal, il a un coût. 

Et puis pour un communiqué signé le 10 juin, il faut entendre 48heures plus tard, le dernier jour ouvrable à la mi-journée pour le rendre public. Il faut être au Togo pour le faire alors qu'en l'espace des 48heures rien n'a été changé allant dans les sens de l'exigence des syndicats des enseignants.



  

Nous ne voulons pas être des prophètes de malheur, mais nous pensons que et le comité scientifique et le gouvernement ne mesurent pas  réellement l’enjeu de cette rentrée.



On peut toutefois comprendre le gouvernement que la crise sanitaire liée au coronavirus engage beaucoup de dépenses non prévues mais il est primordial de les faire pour la santé des enfants, la relève de demain.



Que la providence veille sur les parents et les apprenants !!!



Nous vous proposons un extrait du communiqué du gouvernement annonçant la reprise des activités pédagogique



A l’issue de consultation fructueuse et après avis du Conseil scientifique pour la riposte à la pandémie de COVID 19, le gouvernement a décidé de la réouverture des établissements scolaires et ce, uniquement pour les classes d’examen, à compter de ce 15 juin 2020, afin de terminer l’année académique 2019-2020.



Cette réouverture avec des cours en présentiel portera sur une période de quatre à six semaine. Elle sera consacrée essentiellement aux cours de révision, de soutien et de consolidation des programmes déjà réalisés, afin de mettre chaque apprenant au niveau requis avant les différents examens nationaux.



Concernant les classes intermédiaires ou de passage, le gouvernement indiquera  très prochainement les conditions, les modalités et la période pour les évaluations de fin d’année sur la base des programmes déjà enseignés.



Durant cette période exceptionnelle de reprise des cours en présentiel, les chefs d’établissements et les directeurs d’école sont responsables, sous la supervision des directeurs régionaux de l’enseignement (DRE), des inspecteurs et des conseillers pédagogiques, de l’organisation et du pilotage des activités pédagogiques ainsi que des emplois du temps des élèves et des enseignants. Ils veilleront au respect et à l’application  des mesures sanitaires au sein de leurs écoles et établissements respectifs. 



A cet effet, la réouverture des établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire national, devra se dérouler d’une part, dans le strict respect des mesures barrières, en particulier la distanciation physique, avec un effectif réduit de 20 à 30 apprenants au maximum par salle, un élève par banc et distant d’au moins 1 mètre de son camarade immédiat, le port obligatoire de maque de protection pour le apprenants et les enseignants, les personnels administratifs et d’encadrement et pour toute personne externe ou tout visiteur qui se rend dans les établissement scolaires, en l’occurrence les revendeuses de nourriture et les parents d’élèves.



En ce qui concerne les dispositifs de lavage des mains, leur utilisation est vivement encouragée partout où cela est faisable, particulièrement dans les districts et les localités  qui connaissent déjà une infection au COVID 19. A cet effet, les autorités locales notamment les maires  ainsi que les comités des parents d’élèves sont exhortés à s’impliquer et apporter leurs contributions pour le respect des mesures barrières.



D’autres part, la réouverture des établissements scolaires se déroulera sous la coordination, la supervision et le suivi conjoints des autorités compétentes chargées  de l’éducation  nationale et de la santé, tout au niveau national qu’au niveau local, afin de favoriser le contrôle du respect des mesures sanitaires en milieux éducatifs et scolaires. Cette mesure permettra au gouvernement de tirer des leçons idoines en vue d’une meilleure préparation de la prochaine rentrée scolaire. Tout compte fait, un guide succincte de 4 pages portant sur la maladie à coronavirus et les gestes barrières sera mis à disposition des établissements scolaires.



Dans les prochains jours, le gouvernement indiquera les dates des examens nationaux et informera sur le réaménagement de la rentrée scolaire 2020-2021.



Dans le souci de favoriser une reprise des cours dans la solidarité, la sérénité et la confiance, le gouvernement apportera son appui et son soutien aux acteurs et aux partenaires du système éducatif.



Le gouvernement exhorte tous les apprenants en classe d’examen à se remettre à la tâche. Par ailleurs, le gouvernement lance un appel à la mobilisation et à la responsabilité de tous, personnels enseignant et d’encadrement, organisations syndicales, parents d’élèves, fondateurs et promoteurs d’établissements scolaires privés laïcs, responsables des établissements privés confessionnels et toutes les personnes de bonnes volontés, pour soutenir dans un élan de solidarité nationale et patriotique cette réouverture des écoles pour un heureux achèvement   de l’année scolaire. Il réitère sa profonde gratitude à l’ensemble des acteurs et partenaires du système éducatif pour leurs efforts, leur engagement et sacrifice pour remporter ensemble la victoire contre le défi sanitaire lié au COVID 19 et celui d’une éducation de qualité.





Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires