Disparition de Me AGBOYIBO : Les Etats-Unis saluent « le symbole du pragmatisme en politique »







Au moment où le peuple togolais continue de pleurer la disparition brusque et brutale de l’ancien Premier ministre du Togo,  Me Apollinaire Madji Yawovi AGBOYIBO, les Etats-Unis joignent leurs voix au concert d’hommage qui se poursuive sur le plan interne et externe. 


Dans une déclaration rendue publique, l’Ambassade des USA en poste à Lomé, salue la mémoire de l’illustre disparu. Pour les Etats-Unis ce pionnier des Droits de l’Homme et du multipartisme au Togo, depuis son entrée en politique, AGBOYIBO n’a jamais cessé de se battre pour les principes définissant la démocratie et le respect de la vie humaine. 


AGBOYIBO était selon les USA « le symbole du pragmatisme en politique ». C’est naturellement qu’en 1997, souligne le communiqué,  il a fait partie du programme « Visiteurs leaders internationaux » du département d’état des Etats-Unis pour partager sa riche expérience républicaine et la diversifier avec des expériences américaines. 


Son intelligence et sa présence politique ainsi que sa proximité avec les couches sociales défavorisées étaient remarquables, continue le texte qui présente ses condoléances à sa famille biologique, à la classe politique et aux Togolais qui pleurent le « Bénier noir ». 


Me Yawovi AGBOYIBO, faut-il le rappeler, considéré comme le Père de la démocratie togolaise, était le tout premier président de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) et ancien Premier ministre du Togo de 2006 à 2007. Il était de tous les combats pour l’avènement de la démocratie au Togo.


Il a rendu l’âme samedi dernier à Paris, loin de la terre natale alors qu’il séjournait dans la capitale française pour un contrôle de routine. Il avait 77 ans.



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires