Grogne des transporteurs à Kpalimé


Plusieurs analystes avaient tablé que la crise sanitaire liée au coronavirus serait précurseur des mouvements sociaux dans les pays fragiles. Les transporteurs togolais du tronçon Lomé-Kpalimé, environ 120 km de Lomé, sont-ils en train de donner le ton ? En tout cas depuis ce matin ils manifestent dans la seconde ville de la région des Plateaux.


Plusieurs artères de la ville reliant les localités comme Lomé, Adéta, Tové, Kpimé… sont bloqués ce matin par les chauffeurs furieux.


« On nous demande de ne transporter que trois passagers en raison de 1900 F le passager, ce qui ne fait pas encore 6000 F. Or l’aller-retour nos voitures consomment 20 litres de carburant ce qui équivaut à 8500F sans compter les faux frais sur la route notamment les policiers qui nous prennent 1000F et les syndicats 200F. C’est la raison de notre mécontentement », peste un chauffeur. Ils exigent que le prix du transport Lomé-Kpalimé soit fixé à 4000 F par passager.


C’est la publication hier sur les réseaux du tarif des transports en commun qui a déclenché ce mécontentement paralysant la circulation sur ce tronçon.


Le gouvernement en raison du baisse du prix du carburant a maintenu le prix des tarifs ce qui suscite le mécontentement des chauffeurs or dans le cadre des mesures de lutte contre la pandémie, il leur est fait obligation de diminuer le nombre de passager. Les voitures 5 places ne devraient transporter que 3 passagers, les 9 places 5 personnes et 15 places 8 personnes.


 On ne peut pas nous demander de ne transporter que trois passagers et limiter le nombre de passagers avec les faveurs que ces derniers nous demandent.


 






Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires