L’ouverture des frontières de la CEDEAO : une décision motivée ou du suivisme ?



Dans la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus, certains ont accusé les pays africains de suivisme. Cette décision de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), l’organisation sous régionale ouest africaine, devra renforcer leur conviction. En effet, la CEDEAO a décidé de l’ouverture de ces frontières communautaires à partir du 15 juillet prochain. Et comme par enchantement l’Union européenne est également sur cette droite ligne.

La décision prise par l’UE d’ouvrir leurs frontières peut se comprendre. Le vieux continent n’est plus le foyer de la pandémie. La CEDEAO a-t-elle pris une bonne décision quand on sait que c’est maintenant que certains pays de la zone connaissent une augmentation de cas testés à la COVID 19. Tout laisse indiquer que c'est une décision hâtive et dont l'impact n'a pas été mesurée qui a été prise ce jour par les dirigeants de la sous région.

En effet, au cours d’une réunion du comité ministériel de coordination des transports, de la logistique et du commerce de la CEDEAO tenue ce jour par visioconférence, il a été décidé de la réouverture des frontières terrestres entre les Etats membres au plus tard le 15 juillet 2020. Quant à celles aériennes et terrestres hors CEDEAO, elles devront intervenir deux semaines plus tard soit le 31 juillet 2020.

On sait que les pays de la sous région sont étranglés par la crise du coronavirus et l’ouverture des frontières leur sera une bouée de sauvetage en ce qu’elle leur apportera des devises. Mais cela devrait-il se faire au détriment de la santé publique ? Nous espérons que les comités scientifiques mis en place dans chacun des pays de la zone ont donné leur vie sur l'opportunité de cette réouverture. Après la levée des restrictions de déplacement et des couvre-feux au niveau interne, la CEDEAO joue son va-tout dans sa capacité  à gérer cette nouvelle phase qui consiste en la réouverture des frontières. Elle sera très précieuse dans l’évolution de la pandémie dans cette partie du continent.

L’apocalypse prédit ne se réalisera que par notre déficience en matière d’organisation. C’est sur ce critère d’organisation surtout que  les dirigeants seront jugés.

Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires