Malgré la crise les députés UFC du grand-Lomé n’oublient pas les personnes vulnérables




C’est dans les périodes difficiles qu’on reconnait les vrais amis. Pour les  populations du Grand-Lomé il y a des gestes qui ne trompent pas. Elles pourront témoigner de la présence du parti de Gilchrist OLYMPIO, l’Union des forces de changement (UFC), à leur côté en cette période pandémie liée au coronavirus. Ce parti après avoir entamé il y a quelques semaines une opération de distribution de kits alimentaires et d’hygiène dans les chefs-lieux des cantons du Grand-Lomé, a mis le cap ce matin sur les quartiers de ce même découpage administratif.


Les députés Gaëtan AHOOMEZ-ZUNU et Rita Léonardina Wilson De SOUZA ont encore repris leur bâton de pèlerin ce matin. En point de mire : les personnes vulnérables du canton d’Aflao-Gakli. Pour cette opération de distribution de kits alimentaires et d’hygiène à ces personnes, neuf (9) cours de chefs quartiers ont été sollicitées. Tour à tour, les élus ont été à Avénou-Batomé, Aflao-Gakli, Agbalépédogan,  Tosigan, Totsivi Gblinkomé, Avédji Anyigbe, Adidogomé Techi, Amadahomé et Soviépé.


Tout heureux de ce geste à l’endroit des personnes vulnérables, Koffi Hukpati, un des bénéficiaires, n’a pas caché sa joie. « Il ne faut pas voir la quantité de ce qu’on donne mais c’est le cœur qui donne qui est important. Et je tiens à  remercier et à encourager les députés à continuer un peu plus dans ce sens », a-t-il précisé. Même satisfaction de la part  Stephano Sogoyou : « J’ai été honoré de recevoir ce cadeau. Je trouve que c’est un geste salutaire en ce moment de la pandémie ».



A l’instar des bénéficiaires, les chefs des quartiers n’ont pas non plus manqué d’exprimer leur remerciement aux élus du parti « Détia ». Partout où ils sont passés, les élus du Grand-Lomé de l’UFC ont reçu un accueil chaleureux de la part des garants des us et coutumes qui les ont remercié et félicité pour leur geste qui vient du cœur. « Personne n’a choisi sa situation d’handicap  et qui sait si demain aussi nous pouvons nous retrouver aussi dans cette situation », a souligné Togbui Kodjovi AWALA III d’Avénou-Batomé  alors que son collègue d’Agbalépédogan, Togbui Kodjovi Gbonfoun AWOUDOR IV confiera que le Togolais a trop souvent négligé les personnes handicapées. « Nous n’avons pas trop bien respecté leurs droits. C’est une négligence. Il faut que ça cesse. Heureusement qu’aujourd’hui certaines personnes à l’instar des députés de l’UFC se rappelle d’eux et il faut que nous leur emboitons le pas et leur octroyons  leurs droits », a insisté le chef quartier d’Agbalépédogan.


Dans son intervention, le député AHOOMEY-ZUNU a tout d’abord remercier les garants des us et coutumes pour leur accompagnement avant de rebondir sur les propos du chef d’Agbalépédogan : « comment  peut-on toujours oublié les personnes handicapées dans les grands événements, ici il s’agit d’un événement mondial, une pandémie et les personnes handicapées, les plus vulnérables, les plus pauvres, …», s’est-il interrogé. Il a poursuivit que leur geste est une invitation à la population à comprendre que les personnes handicapées sont là et qu’elles ont besoin de vivre comme tout le monde a égalité de chance. Le député a ensuite invité le gouvernement à les appuyer dans cette lutte pour le développement inclusif de notre pays.
98 personnes sont bénéficiaires de ce geste. 



Notons que ce geste de l’UFC rentre dans le cadre de l’assistance des couches vulnérables à faire face à la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde entier. Le premier cas détecté au Togo remonte au 05 mars dernier. Aujourd’hui, le pays est à 544 cas confirmés dont 178 cas actifs et 353 cas guéris pour 13 décès.



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires