Pax Africana salue la mémoire de Me Yawovi AGBOYIBO, un héritage national


Les hommages qui se succèdent depuis le 30 mai 2020 pour saluer le legs professionnel et politique de Me Yawovi Madji Apollinaire AGBOYIBO témoignent à eux seuls de la place qu’il occupait dans la douloureuse marche du Togo vers la construction d’un Etat de droit.

Partisan de la dévolution du pouvoir selon les règles de la démocratie représentative, il a œuvré de manière fervente et permanente à la recherche de solutions négociées et holistiques à la crise politique du Togo qui connaît de façon cyclique des rebondissements. Son engagement pour un Togo démocratique a ainsi constitué des occasions renouvelées de reviviscence de l’apprentissage démocratique dans cet Etat ouest-africain. Des idéaux qui lui survivront.

Me Yawovi Madji A. AGBOYIBO comptera ainsi à jamais dans l’histoire politique du Togo comme l’un des acteurs phares de l’enclenchement de la lutte démocratique au Togo au tournant des années 90. Premier Président de la CNDH (Commission nationale des droits de l’Homme) en 1987, ancien Bâtonnier du Togo, et Chef de Gouvernement au Togo de 2006 à 2007, Me AGBOYIBO fut aussi un éminent avocat dont le parcours a fait des émules au sein de plusieurs générations de Togolais et ailleurs en Afrique.

La Fondation PAX AFRICANA pleure aussi un Togolais dont le talent professionnel l’a amené à collaborer avec les plus imposants défenseurs contemporains des droits humains.

C’est l’occasion de convier à nouveau le Togo à célébrer et honorer le talent de ses fils émérites de leur vivant pour qu’ils constituent permanemment des sources d’inspiration fécondes pour les prochaines générations du pays. Ces célébrations qui constituent surtout des canaux idéaux de passage à témoin entre l’ancienne et la nouvelle garde de Togolais en matière de protection des libertés, de consolidation de la  démocratie et de vivification de grandes ambitions pour le Togo.

 Portée sur les fonts baptismaux en juillet 2010 à Lomé (Togo) et présidée par  feu Edem KODJO, ancien Secrétaire général de l’OUA (devenue Union Africaine), ancien Premier Ministre du Togo, Membre fondateur de la CEDEAO, «PAX AFRICANA» est une Fondation à but non lucratif à vocation internationale dont l’objectif essentiel est de garantir la paix et le développement en Afrique par la construction de l’Unité du Continent.

Elle fait du panafricanisme la pierre de touche de ses actions. Elle procède à l’analyse des conflits et à leur prévention au moyen de la négociation ou de la médiation. Elle s’est illustrée dans un passé récent dans des pays comme la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, Madagascar, le Mali, le Burkina Faso, la RDC, etc.


Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires