Vous pouvez de nouveau dire « Oui » à Atakpamé


Fortement pertubés par les mesures de lutte contre la propagation de la pandémie contre le coronavirus, dans le sillage de ces mesures, la riposte locale a procédé à des aménagements de certaines activités au niveau communal, à l’instar de la célébration des mariages. Ces célébrations sont reprises à la commune d’Ogou. C’est ce que laisse entrevoir 

« A ce stade de l’évolution de la situation, Madame le Maire porte à la connaissance des administrés que la célébration des mariages à la marie d’Atakpamé est ouverte aux couples qui en font la demande, aux jours et heures habituels, dans le strict respect de mesures barrières et notamment la limitation à quinze (15) du nombre des invités », lit-on dans la note d’information de la commune Ogou 1.

Les lieux de culte étant fermés sur toute l’étendue du territoire nationale jusqu’à nouvel ordre, rappelle la note, la célébration du mariage à l’état-civil ne peut être suivie de consécration religieuse.

La mairie compte sur le civisme et le sens de responsabilité de ses administrés pour la mise en œuvre de ses dispositions dans le respect des limites imposées pour la riposte à la pandémie. 

C’est le 20 mars dernier que les lieux de culte et les établissements scolaires avaient été fermés par le gouvernement.

Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires