Alerte à la marée marine : Le préfet maritime en tournée de sensibilisation sur la côte



Selon les prévisions météorologiques et hydrographiques, la mer serait plus agitée sur les côtes togolaises durant les mois de juillet-août et septembre 2020. Ce phénomène d’agitation de la mer pourrait entraîner plusieurs impacts négatifs et risques dont l’érosion côtière, les inondations, les submersions marines, les changements dans le comportement habituel de la mer et occasionner des pertes en vies humaines et de propriétés, ainsi que les dommages sur les infrastructures construites sur le littoral dont les hôtels, les habitats…

Pour sensibiliser les populations côtières sur cette situation, le Capitaine de vaisseau TAKOUGNADI a entamé ce mercredi une tournée de sensibilisation sur le littoral togolais. Il était dans la ville d’Aného. Faisant d’une pierre deux coups. Le Préfet maritime  a alerté les populations et les pêcheurs sur la montée de la marée  mais a également profité de l’occasion pour les sensibiliser sur les mesures barrières de lutte contre le coronavirus. A cet effet, il a offert des matériels de protection aux pêcheurs. 

Le Préfet maritime a surtout insisté à l’intention des populations côtières la prudence et l'arrêt des baignades en cette période de juillet à septembre. 

Expliquant les raisons de cette montée, M. AKAKPO Binessi Komlan, océanographe au Haut Conseil de la Mer, a souligné qu’elle s’explique par plusieurs facteurs à savoir  le changement climatique et la météo marine elle-même. 

« Lorsqu'on parle de marée, dit-il, on fait allusion d'abord aux attractions des astres. Lorsque nous prenons la terre et la lune, ce qui crée le phénomène de marée c'est l'attraction entre la terre et la lune ». Lorsque la terre est plus proche de la lune ou la lune est plus proche de la terre cette attraction est plus grande. L'océan étant constitué d'eau qui est fluide, quand on attire cela a l'aspect de se bomber et lorsque cette force s'interrompt, l'eau se relâche et donc ça fait un mouvement de va-et-vient et lorsque l'eau va vers la côte, elle se déferle sous forme de vagues qui inondent malheureusement nos populations côtières. Quelque soit les cas, le phénomène des marées existe sauf qu'il y a des moments où ce phénomène est plus fort que d'habitude, a ajouté M. AKAKPO. 


La préfecture maritime recommande aux autorités communales du littoral et aux populations de redoubler de prudence pour éviter d'être surprises par les agitations de la mer ces mois-ci. 

Par ailleurs, un comité de veille est mis sur pied. Il est joignable  tous les jours 24h/24 sur 22 27 12 57.

Notons que dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus, le gouvernement a interdit les promenades à la plage.  

Tony Marcel
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires