Le Doyen des juges à Fulbert ATTISSO : « Quels sont les éléments tangibles de votre victoire » ?



Inculpés le 24 avril dernier sous quatre chefs d’accusation avant de bénéficier d’une liberté sous condition, trois responsables de la Dynamique Mgr KPODZRO à savoir Agbéyomé KODJO, Fulbert ATTISSO et Marc MONDJI étaient invités ce matin à se présenter par devant le juge d’instruction Awi ADJOU pour connaitre de la suite de la procédure. A l’arrivée seul Fulbert ATTISSO était présent, les deux autres sont rentrés dans « le maquis » comme l’a souligné un communiqué de l’ASVITTO craignant pour leur vie.

Assisté par ses avocats Mes Celestin AGBOGAN et Zeus AJAVON, le président de « Togo autrement » a été auditionné près de quatre heures d’horloge sur le fond du dossier.

Un à un le juge Awi rejoint plus tard par le Procureur de la République Essolizam Poyodi a interrogé Fulbert ATTISSO sur les chefs d’accusation. Il s’agit pour le juge en charge d’entrer dans le fond du dossier. 

Accusé d’être de complicité avec son candidat qui s’est déclaré vainqueur de l’élection présidentielle de février dernier, le juge a voulu savoir les données que dispose la Dynamique pour faire de telle affirmation. « Quels sont éléments tangibles de la victoire de la Dynamique », a questionné le juge.

Le second point sur lequel le juge a voulu écouter l’ex leader du Mouvement citoyen pour l’alternance (MCA) est la déclaration faite le 02 mars dernier par son candidat. On se rappelle que ce jour-là, M. KODJO se déclarant vainqueur du scrutin a, dans  un message, lancé un appel au peuple togolais  et à l’armée à le rejoindre. Pour le juge, il s’agit d’une incitation à la révolte et à la rebellion. Sur ce sujet, Fulbert est également écouté en tant que complice.

Me Zeus AJAVON qui assistait son client a fait savoir au juge que les faits à lui reprochés sont du domaine politique, mais ce dernier a objecté que « ce n’est pas parce qu’on fait de la politique que la loi ne s’impose pas ».
A la fin  de l’audition, c’est un Fulbert ATTISSO confiant avec un moral intact qui est sortie du tribunal.

« Nous n’avons commis aucun acte pénalement répréhensible », a-t-il déclaré confiant qu’il reste serein pour la suite de la procédure.

Le candidat Agbéyomé KODJO absent a été représenté par son avocat Me Darius ATSOO.

Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO, est quant à elle invitée à se présenter devant le juge mardi prochain.


Albert AGBEKO
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires