Le journaliste Amévi Dabla soutient une thèse de doctorat pour valoriser le patrimoine culturel du Togo




Le journaliste et consultant médias Sylvestre Amévi DABLA a soutenu le 9 juillet 2020 à Lomé (Togo) une thèse de doctorat en « art, culture et développement » à l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC). Un travail de recherche scientifique qui initie un projet relatif à la création d’une plateforme virtuelle pilote d’échanges au service de la diplomatie culturelle togolaise.

Cette thèse porte sur le thème « Patrimoine culturel immatériel et visibilité de la diplomatie culturelle du Togo : Création d’une plateforme virtuelle pilote d’échanges ». « L’objectif général de cette recherche est de contribuer à la visibilité et à la promotion du Patrimoine Culturel Immatériel du Togo dans les représentations diplomatiques et les institutions internationales », indique Amévi Dabla.

Ce document de recherches est accepté avec une « mention très honorable » par un jury présidé par l’universitaire Komi KOSSI-TITRIKOU, professeur titulaire en Anthropologie-ethnologie à l’Université de Lomé (UL) et composé de Kodjona KADANGA, professeur titulaire en Histoire et civilisations (UL) et directeur de thèse, de Gbati NAPO, maître de conférences en Sociologie des médias (UL) et de Didier Marcel HOUENOUDE, maître de conférences en Histoire de l’art, Université d’Abomey-Calavi (Bénin).

Au cours de cette soutenance qui a duré plus de deux heures, l’impétrant a présenté son travail face au jury, suivi des observations des membres et du président du jury qui ont apprécié le résultat de ce travail de recherches jugé d’un « document dense », « de bon niveau » et « quasi exhaustif » en matière de patrimoine culturel immatériel togolais. Des suggestions sont faites à l’impétrant pour renforcer le caractère scientifique de cette thèse et pour viabiliser son projet relatif à la création d’une plateforme virtuelle pilote d’échanges au service de la diplomatie culturelle du Togo.

L’approche méthodologique a conduit à des recherches documentaires, à l’observation des acteurs à valoriser et à des entretiens avec des personnes averties du domaine résidant au Togo ou identifiées dans des pays où le Togo est diplomatiquement représenté. Selon l’impétrant, c’est fort de la collecte des informations qui témoignent que les valeurs culturelles du pays ne sont pas suffisamment visibles et valorisées dans la sous-région, sur le continent et dans le monde qu’est née, en vue de soutenir la présente recherche, l’idée d’initier ce projet.

Cette thèse démontre que le Togo dispose indiscutablement d’un patrimoine culturel immatériel important à faire découvrir et à valoriser, entre autre :  des contes, légendes et proverbes,  la littérature, les arts plastiques, l’audiovisuel, la musique, les danses, les chansons, le théâtre, des fêtes traditionnelles montrant une grande diversité culturelle des peuples du Togo, l’artisanat traditionnel, la mode, la gastronomie, les jeux traditionnels, expressions des identités culturelles des Togolais.

Charles AYETAN
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires