Les Togolais « indésirables » dans l’espace Schengen, le ministre Robert DUSSEY amorphe



Après plusieurs semaines de confinement à cause de la pandémie du coronavirus, l’espace Schengen est ouvert à une poignée de pays. Les Européens ont ouvert à partir du 1er juillet dernier leurs frontières aux ressortissants de 15 pays tiers. Dans cette liste, seuls 4 pays africains (Algérie, Rwanda, Maroc et Tunisie) y  figurent. Notre pays, le Togo est exclu.

Depuis le 1er juillet, les Togolais ne pourront pas voyager dans l’espace Schengen, cet espace de libre  circulation qui regroupe les 26 pays de l’Union européenne (UE). Comme les autres pays, le Togo a été exclu en raison du « taux de nouveaux cas de COVID 19  inférieur à 16 pour 100 000 habitants lors des 14 derniers jours, la tendance à la stabilité ou à la baisse des nouveaux cas par rapports aux 14 derniers jours, et la capacité de tests ».  

Cette décision injuste de l’UE ne cesse d’alimenter le débat sur le continent surtout en Afrique noire francophone où aucun pays ne figure. Le continent noir dans son ensemble à moins de cas que l’Europe et même la plupart de ces cas sont importés d’Europe. En matière de diplomatie, c’est le principe de réciprocité qui est admise en pareil cas. Mais pour le moment seuls le Gabon et le Sénégal qui ont réagit à travers leurs ministres des affaires étrangères ont annoncé la suspension de la délivrance de visa aux touristes européens. Une réaction du pays de la Téranga qui a d’ailleurs  obligé les 26 à faire volte-face. 

La CEDEAO dont  fait partie le Togo a  annoncé  la réouverture dès le 15 juillet prochain de son espace aérien. Le Togo va-t-il délivrer des visas aux ressortissants européens qui désirent se rendre dans le pays ? Pour le moment, Robert DUSSEY, le chef de la diplomatie togolaise, n’a pas réagit à la question. Le pays de Faure GNASSINGBE qui difficilement exprime ses divergences vis-à-vis des grandes puissances occidentales ne paiera pas le luxe de se mettre à dos les 26 alors que le contentieux électoral n’est pas totalement soldé. Le silence de DUSSEY est révélateur de la position de son pays. Ceux qui ont marqué leur désaccord se sont exprimés sur le sujet.

Albert AGBEKO
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires