Pour n’avoir pas bais3r il lui remet 1300 F


                                 (image illustrative)


Les Togolais ont la libido en bandoulière. Pour preuve, la consommation de la pilule du lendemain est non seulement en nette progression ces dernières années dans le pays mais encore le médicament le plus vendu le weekend au Togo et particulièrement à Lomé. La raison de cette forte demande est que les Togolais font d’incroyable performance intra-jambaire les weekends. La fraicheur de la mousson qui s’abat sur la partie méridionale du pays ces dernières semaines a décuplé leur fougue.


Ce dimanche pour montrer sa virilité, M. Romuald (nom d’emprunt), marié et père de famille, fait appel à sa copine, dame Juliette, visiblement plus âgée que le monsieur pour une partie de plaisir. Arrivée sur le lieu du rendez-vous, Juliette prétextant n’être pas en forme refuse de satisfaire  l’attente de Romuald parce que dit-elle lors de leur dernière rencontre ce dernier l’avait tellement malmené. « Il a fait plus de dix coups et j’ai mal au bas ventre », confia plus tard la dame à la  foule venue à sa rescousse après ses cries. Elle réclame alors 10 000 F pour aller se faire soigner.


Romuald voyant qu’il ne peut pas vider son trop plein de liquide spermatique, devient nerveux et décide de raccompagner Juliette. Chemin faisant, il fait appel à une autre de ses copines. Celle-ci le rappelle. Mais il ne peut pas décrocher en présence de Juliette. Sur instance de l’appel, Juliette l’oblige à décrocher. Finalement, il reçoit l’appel. Après quelques minutes d’échanges, il passe même sa copine à Juliette qu’il présente comme sa femme. Juliette est déjà dans ses états. 


Finalement, au moment où cette dernière  allait prendre congé de lui, Romuald lui remet 300 F pour son transport. Erreur à ne pas commettre ! Juliette furieuse est dans tous ses états, crie, ameute la foule. 


Celle-ci joue à la médiatrrice entre les deux amoureux. Romuald essaie de convaincre la foule en racontant des histoires à dormir debout notamment comment il invitait la dame au boulot pour des parties de plaisir et que finalement une fois son patron l’a surpris et l’a remercié. 


Imperturbable, la foule lui demande de régler l’affaire présente. La dame quant elle exige au moins 10 000F. Pas question rétorque le monsieur. Finalement, il ajoute 1000 F aux 300 F qu’il tentait préalablement de lui remettre. Contre mauvaise fortune bon cœur, Juliette retire les 1300F tout en proférant des malédictions à l’encontre de Romuald et  disparait dans la pénombre.


Les témoins de la scène n’en revenaient pas. Comment la femme togolaise longtemps respectée ait pu se laisser perdre sa dignité à tel point. 


Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires