Réouverture des lieux d’adoration : Ruée vers les églises ouvertes



 Après les musulmans vendredi dernier, les Adventistes du 7ème jour hier, c’est le tour ce dimanche des autres confessions religieuses du Togo de renouer avec les adorations dans les églises, temples ou paroisses. Ils sont seulement quelques églises retenues sur toute l’étendue du territoire national pour ce test en vue d’une éventuelle ouverture générale.


A l’église catholique, paroisse Marie-mère Rédempteur d’Adidogomé, c’est dans la discipline, l’ordre et surtout dans le respect des mesures barrières que les fidèles ont honoré ce matin ce premier rendez-vous après quatre mois de séparation. Sous le regard bienveillant des éléments de la force anti-pandémie, les fidèles en rang dans un cercle distancés d’environ 1,5 mètre font leur entrée dans l’enceinte de l’église sous la surveillance du service d’ordre et d’accueil de l’église. Une fois à l’intérieur, ils seront priés à honorer au protocole de  lavage des mains après quoi toujours sous la direction du service d’accueil ils prendront place sur des sièges marqués dans le respect de la distanciation sociale.


« Aujourd’hui, il y a plus du monde que d’ordinaire », confie Victor Sika, membre du service d’accueil. La non réouverture de la quasi-totalité des églises a entrainé la ruée des fidèles des quartiers environnants vers la paroisse d’Adidogomé. « En dehors des fidèles de notre paroisse d’Adidogomé, d’autres sont venus  de Totsi, Vakpo, Sanguéra, Wonyomé,  Sagbado… Pour contenir tout ce monde, le service d’accueil a dû solliciter des frères qui ne faisaient pas partie de l’accueil », a expliqué Victor.

10 MESSES AU LIEU DE 8 PREVUES

Conséquence de cet afflux, au lieu de huit messes initialement prévues, dix ont été finalement célébrées dans la matinée. Deux autres sont au programme de la soirée. 

Pour le Père Gratien, un des co-célébrants, cette affluence est la preuve que « le peuple de Dieu est assoiffé de ce sacrement, de son sacrement de salut ». Moment historique ! Cette première célébration dans le contexte de COVID 19 est source de joie mais « nous sommes conscients que cette joie, nous devons la vivre dans une co-responsabilité parce que COVID 19 continue son ravage. Rendons grâce à Dieu parce que vous savez que la réouverture progressive des lieux de culte n’est pas encore synonyme de 0 COVID », relativise le prêtre.

Prévue pour durer une heure et quart, la messe de ce matin a fait à peine une heure. Toutefois, précise le père « nous n’avons rien largué dans la célébration eucharistique. C’est seulement au niveau de l’homélie, de la méditation que nous avons été un peu concis » précisant que de tradition les messes finissent par un moment donné aux fidèles pour danser et faire des actions de grâce qui a été supprimé. De même la quête a été faite au début dans une canne disposée. « Cela  n’enlève rien à la célébration », a insisté le Père Gratien. 

L’AMBIANCE A MANQUE

Pour certains fidèles, cette séquence de la célébration les a manquée aujourd’hui. « L’ambiance fraternelle qui règne au cours des quêtes, ça nous a manqué mais ce qui est là est plus fort que ce qui nous a manqué », a déclaré Robert Azognibo. Malgré tout pour cet ancien Postulat la messe a été normale telle qu’on le faisait avant ; seulement qu’on n’a pas pu donner la main et de la communion a été prise dans la main.


Malgré les difficultés d’accès à la paroisse par respect aux mesures barrières surtout quand on a des enfants à sa charge, Mme Immaculée Akossiwa BOLOU est contente de cette reprise. « Dieu transforme le mal en bien et l’évangile nous a fortifiés », trouve-t-elle. Comme elle, cette période de fermeture de lieux de culte a renforcé chez les Chrétiens les célébrations au sein du cadre familial mais aussi la suivie des messes à la radio et sur les réseaux sociaux des différentes églises.



A l’instar de tous les chrétiens du Togo, ceux d’Adidogomé ont intercédé pour pour la fin de la pandémie afin que les adorations retrouvent leur ferveur. Ainsi soit-il.


Albert AGBEKO
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.
TOGOSCOOP, nous redonnons un sens aux scoops.

Publier un commentaire

0 Commentaires