Interview de Levitik : « J’essaye juste par mes écrits de retranscrire mon vécu et mes valeurs »





Français d’origine guadeloupéen, chrétien pratiquant, Levitik est  un artiste de la chanson, auteur-compositeur engagé. Après un passage au conservatoire, avec son single intitulé « Que du Love », l’artiste s’impose aujourd’hui dans l’univers du rap, ragga et RNB. La qualité de ses lyriques a conquis les mélomanes. Malgré cet accueil chaleureux reçu dans l’hexagone pour son premier single intitulé « Que du Love », l’artiste est très peu connu sur le continent noir et particulièrement au Togo. Nous l’avons déniché pour nos lecteurs. Allons à sa découverte…

TOGOSCOOP : Levitik, vous êtes un artiste de la chanson inconnu du public togolais. Présentez-vous à nos lecteurs…
Levitik : bonjour Peuple togolais ! Je suis Levitik ou encore Ludovic Quelesne à l’état civil, je suis auteur-compositeur-interprète et ingénieur du son de formation. J’ai 35 ans.

TOGOSCOOP : Dites-nous comment est née votre rencontre avec la musique ?
Ma rencontre avec l’univers musical s’est faite très tôt au conservatoire…  J’avais 7 ans et j’ai pris des cours de chant et d’instruments de musique.

TOGOSCOOP : Votre single intitulé « Que du love » cartonne très fort en ce moment surtout dans l’hexagone où il a reçu un accueil favorable des mélomanes. Etes-vous surpris par cet accueil pour quelqu’un qui, jusqu’ici, est inconnu ?
Il est vrai que le grand public ne me connaissait pas encore mais j’étais bel et bien présent dans l’univers de la musique urbaine depuis 2001. Non je ne suis pas surpris par cet accueil. En ce qui concerne ce single, l’objectif était de toucher le plus grand nombre surtout par ces temps où nous avons réellement besoin de love.

TOGOSCOOP : Qu’est-ce que vous racontez dans ce single ?
Dans QDL, je mets en évidence plusieurs facettes de l’amour à savoir : l’amour désintéressée, l’amour véritable, l’amour inconditionnelle, l’amour sacrificielle. Je parle de l’amour comme une souche contagieuse qui viendrait non pas détruire mais guérir. J’apporte une connotation particulière à la crise sanitaire à laquelle nous faisons face.

TOGOSCOOP : Les férus des belles mélodies apprécient la qualité de vos textes. Quel est votre secret ?
C’est un réel privilège pour moi de savoir que mes textes sont appréciés. Merci. Je ne pense pas avoir de secret j’essaye juste par mes écrits de retranscrire mon vécu et mes valeurs.

TOGOSCOOP : Où trouvez-vous vos sources d’inspirations ?
Dans ma foi, autour de moi, dans la Bible, dans mon vécu qui n’a pas été de tout repos, auprès de mes proches et de ma famille naturelle comme spirituelle.


TOGOSCOOP : Levitik est de quelle nationalité ? Est-ce un cœur libre ou un cœur déjà pris ?
Je suis Français d’origine guadeloupéenne et dominicaine. Je suis également Béninois par alliance. Du coup, cœur déjà pris.

TOGOSCOOP : Connaissez-vous la musique togolaise. Quel artiste togolais connaissez-vous ? Et si vous devez faire un featuring avec un artiste togolais ce serait avec qui ?
Je n’affirmerai pas que je connais la musique togolaise mais je connais Kossi qui un rappeur franco-togolais et Jimmy Hope très belle voix qui nous a quittés trop tôt. J’ai déjà fait un featuring avec Kossi. Et si je devais envisager un featuring je partirais peut-être sur Edem Drackey qui a une très belle voix et des chansons très inspirées.

TOGOSCOOP : Envisagez-vous venir un jour prester sur une scène au Togo ?  
Bien sûr, ce sera avec grand plaisir et c’est possible que ce soit plus tôt que vous ne le pensez.  

Mot de fin…
Merci à Togoscoop pour cette opportunité de rencontrer par chaque togolais et togolaise au travers de cet interview. Je tiens à dire à tous que le monde ne s’arrêtera pas à cette crise sanitaire…il y a un après et nous devons rester positifs et garder l’espoir que des jours meilleurs arrivent.
Que Du Love pour le Togo.

Propos recueillis par Albert AGBEKO
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires