Le CEPD donne le ton des examens scolaires dans un contexte marqué par la COVID 19



  • Un peu plus d’un mois après la reprise des classes, le Togo renoue avec les examens scolaires de fin d’année. C’est le Certificat de fin d’étude du premier cycle (CEPD) qui a donné le ton ce matin. Un examen qui se déroule cette année dans un contexte particulier marqué par la COVID-19.


A l’EPP Aflao-Avénou où une équipe de notre rédaction s’est rendue,  l’examen se déroule dans de bonne condition sous la surveillance des enseignants mais aussi de la police. Le dispositif de lavage de main est déployé devant chaque salle.

Dans ce centre, ils sont au total 297 candidats dont 136 garçons et 161 filles à composer pour le compte de ce premier examen qui leur ouvrira la porte du collège. Trois absences sont signalées pour raison de maladie. La première épreuve du jour portait sur l’étude de texte.

Masque au visage et respect des mesures de distanciation, les candidats se plient au lavage de main avant d’entrer dans la salle.

« Nous sommes arrivés à temps de même que les candidats, les mesures barrières en l’occurrence le dispositif de lavage de main, le gel hydro-alcoolique est là, le gouvernement l’a fourni, tout se déroule bien », se réjouit le chef centre M. BASSAH Atsutsè
Par rapport aux mesures barrières cette année seulement 30 candidats sont autorisés à composer par salle ce qui complique la tâche. « C’est la première fois qu’au premier degré les enfants sont assis un par banc à cause de la pandémie du COVID-19 », a souligné le chef centre.


Notons que l’examen se déroule sur le territoire national et dans un centre ouvert dans la capitale voisine d’Accra. Ils sont au total 208 000 candidats dont 52% garçons et 48% de filles repartis dans  1183 centres.

Clarisse AFANOU

Publier un commentaire

0 Commentaires