Chronique de Grâce B. KOUMAYI : Les kystes de l'ovaire





Un kyste est une poche contenant du liquide à l'intérieur du corps. On en trouve dans beaucoup d'organe dont les ovaires.

Les kystes de l'ovaire peuvent être divisées en 2 groupes:
-les kystes fonctionnels comme le nom l'indique, ils font partie du fonctionnement de votre corps. Ils ne contiennent que du liquide. Habituellement ils sont méconnus, leur découverte se fait par hasard a l'échographie. Certains peuvent donner des douleurs ou des perturbations du cycle menstruel.
Ils ne nécessitent pas de traitement et disparaissent d'une échographie à l'autre, spontanément. Ce sont de gros follicules simplement.
-les kystes organiques: ils sont plus gros et créent plus de troubles. Ils sont de différentes sortent et peuvent contenir à l'intérieur des dents, des poils, du sébum ...

CAUSES
-un traitement stimulant l’ovulation, en cas de stérilité (assistance médicale à la procréation).
-la pose d’un stérilet contenant du lévonorgestrel, produit contraceptif (chez 12 à 30% des femmes) ;
-Après un traitement par tamoxifène (parfois prescrit après un cancer du sein).

SYMPTOMES
-les douleurs pelviennes (dans la partie inférieure du bassin) modérées, d’un seul côté du corps, donnant l’impression d’une pesanteur ;
-des métrorragies (saignement génital survenant en dehors des règles) ;
-une pollakiurie (envies fréquentes d’uriner avec émission de petites quantités d’urine) ;
-des troubles digestifs par compression

TRAITEMENT
-La surveillance médicale :
lorsque la patiente présente un kyste fonctionnel ovarien sans complication grave, une simple surveillance médicale est mise en place. Il n'y a pas de nécessité d'instaurer un traitement thérapeutique.

Cette surveillance médicale consiste à réaliser une échographie afin de vérifier si le kyste disparaît bien au bout des 3 cycles menstruels.

-L'intervention chirurgicale
lorsqu'il y a développement d'un kyste organique et que des complications surviennent, dans ce cas, une intervention chirurgicale (ponction ou ablation selon l'état de sévérité) est nécessaire.

COMPLICATIONS
La torsion de l'ovaire: cette complication survient en cas kyste «lourd» et se manifeste par une douleur importante, accompagnée de nausées ou vomissements.
L'hémorragie intra-kystique: cette complication (saignement) se retrouve essentiellement dans les kystes dits fonctionnels.
La rupture du kyste de l'ovaire: elle fait suite à une torsion de l'ovaire ou une hémorragie intra-kystique.
L'abcès ovarien: cette complication peut intervenir suite à la pratique d'une ponction ovarienne.

CONCLUSION
Les kystes doivent être surveillés régulièrement. S'ils créent des douleurs ou des troubles du cycle, le seul traitement valable est de les enlever chirurgicalement. Sinon, on traitera les douleurs induites. Ils peuvent aussi être surveillés par des prises de sang. S'ils surviennent chez une patiente après la ménopause, il faut obligatoirement les enlever car ils peuvent se transformer en cancer de l'ovaire.
Quel que soit le type de kyste, une surveillance régulière clinique et échographique est recommandée.

Grâce B. KOUMAYI 
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires