Claude Améganvi réchauffe le concept « Faure démission » !

 


Révélé à la majorité de la population togolaise avec son ami Tavio AMORIN par la conférence nationale souveraine du début des années 1990, Claude AMEGANVI, le trotskiste togolais, est l’un des rares acteurs politiques togolais le plus constant qui n’a pas perdu de sa verve ni sa fougue dans la lutte pour l’avènement de la démocratie au Togo. En conférence de presse ce matin à Lomé, le Secrétaire chargé de la Coordination du Parti des travailleurs a encore martelé son envie de voir la fin de « la dynastie des GNASSINGBE » avant l’année prochaine. Et ceci passe cette fois-ci par la signature d’une pétition.

 

L’idée de pétition n’est pas nouvelle. Elle avait été déjà portée il y a quelques années par le leader Parti des travailleurs. Mais cette fois-ci, M. AMEGANVI croit dure comme fer que c’est le meilleur moment pour recueillir la signature d’un million de Togolais sur le territoire national et dans la diaspora pour exiger la démission de Faure GNASSINGBE et mettre ainsi fin à 53 ans de sa dynastie familiale.

« Nous estimons que c’est le niveau de représentativité auquel il nous faudrait atteindre pour que les 8 millions de Togolais que nous sommes sur le sol national que dans la diaspora puissent valablement dire à Faure GNASSINGBE que le peuple togolais lui demande de se démettre du pouvoir après les 53 ans de sa dynastie familiale », justifie-t-il le chiffre d’un million de signature.

 

« Le fait d’avoir 1 million de signature sur 8 millions que nous sommes serait en lui-même un phénomène déclencheur d’une prise de conscience collective qui créerait une autre situation au Togo que moi-même je ne saurai imaginer aujourd’hui », poursuit-il.

 

Pour y arriver, il entend mener une campagne de masse à la basse dans les villes et les campagnes et sur le net pour donner la chance à la population de s’exprimer et de faire le bilan des 30 ans de lutte. « Nous ne voulons pas en faire une lutte de cartel de partis politiques, nous voulons que ce soit les populations elles-mêmes à la base qui soit à l’initiative de la transformation de leurs conditions de vie ; et nous pensons que cela est possible au Togo », insiste-t-il.

 


La pétition est un mode d’expression des peuples, un des moyens de lutte. Elle a été utilisée par le peuple togolais pour sa libération du joug colonial. C’est ce qui faire dire à Claude AMEGANVI que c’est «  la manière la plus citoyenne, la plus responsable, la plus pacifique de régler la crise socio-politique togolaise, c’est d’essayer quelque chose qui n’a jamais été essayé dans ce pays ces dernières années à travers ce mode d’action ».

 

Une pétition se justifie-t-elle au moment où l’actuel chef de l’Etat vient d’être plébiscité à la dernière présidentielle, le patron du parti des travailleurs estime que Faure GNASSINGBE n’a pas été plébiscité, il a toujours gagné à travers bourrage, violence, inversion des résultats réels.

 

Combattant infatigable, Claude AMEGANVI ne baissera pas les bras tant que ce régime est en place. « Nous le répéterons, le martèlerons autant que de besoin jusqu’à l’obtenir car dans la vie et dans l’histoire les luttes qui triomphent sont celles où on ne renonce pas, on n’abdique pas », conclut-il.

 

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

 

 

Publier un commentaire

0 Commentaires