COVID-19 : Un prêtre vaudou sanctionné pour « insubordination »

 



Même sans cérémonie officielle de prise de la pierre sacrée « KPESSOSSO » cette année dans les Lacs, la sérénité a du mal à revenir dans la maison  guin. C’est ainsi que Wolomo AMINOU alias Nii Mantché est suspendu temporairement de toute les cérémonies traditionnelles Gê Yéhoué pour faute grave pour une durée de trois ans.

C’est par un communiqué du chef canton de Glidji, Gê Fioga Sêdégbé FOLI-BEBE XV, roi traditionnel du peuple Gê à Glidji que cette sanction disciplinaire est annoncée.

Les griefs portés contre le Nii Mantché sont des « actes d’insubordination aux chefs traditionnels ». L’intéressé et son association Union des prêtres Gê Yéhoué de la forêt sacrée  (UPGFS) ont tenté  le jeudi 10 septembre 2020 de prendre la pierre sacrée en violation des recommandations du Gouvernement relative à la lutte contre la pandémie de la COVID-19.

Ainsi pour avoir voulu défier l’autorité en refusant d’observer et de respecter la décision du Gouvernement et le communiqué de Sa Majesté  Gê Fioga Sêdégbé FOLI-BEBE XV d’annuler les cérémonies de EKPESSOSSO, la 357ème édition de l’année 2020 pour éviter la propagation à grande échelle de la pandémie, le Nii Mantché écope une sanction de trois ans.

EKPESSOSSO, fête traditionnelle des peuples guins qui, jadis attiraient des touristes de par le monde a perdu sa lettre de noblesse en raison des rivalités et querelles intestines conséquence ces derniers temps, la fête est émaillée par des incidents.

 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 

Publier un commentaire

0 Commentaires