Deux journaux togolais encore assignés devant la justice

 


La presse togolaise traverse en ce moment une mauvaise passe. En effet, après la condamnation du journal « l’Alternative » la semaine dernière dans le cadre de l’affaire dite « Pétrole gate », c’est le tour de deux journaux à savoir « Liberté » et « Fraternité » d’être convoqués sur le 25 novembre prochain devant les tribunaux de Lomé par la société ScanTogo Mines.

Nos confrères « Liberté » et « Fraternité » sont invités à comparaitre le 25 novembre prochain dans l’affaire de dédommagement des propriétaires terriens de Sika-Kondji. En effet, le gouvernement togolais a concédé à la filiale de la société allemande HeiderbergCement, ScanTogo Mines SA le permis d’exploitation du gisement de calcaire de Tabligbo portant sur des plusieurs hectares.

Pour l’exploitation dudit gisement, la société procède au dédommagement des propriétaires terriens.

Mais dans leurs différentes parutions, les journaux cités à comparaitre ont révélé qu’il existe une différence entre le montant prévu à être versé aux populations de Sika-Kondji et ce qui leur est réellement versé par la société. Environ 135 millions auraient de frais de dédommagement disparus.

Aussi, le nombre de personnes à dédommager diffère d’un document à un autre. Dans un document, il y a 571 personnes à indemniser et 430 sur le second. Le total à débourser est de près de 170 millions pour le premier, mais un peu plus de 35 millions pour le second.

Ces différences ont aménagé les populations spoliées à saisir à plusieurs reprises le Président de la République.

Mais pour la société qui assigne les journaux en justice, elle a scrupuleusement respecté les termes du contrat et de l’indemnisation. Et donc accuse les journaux de diffamation.  

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires