Fêtes de fin d’année : ASNER s’est transformée en Père-Noël à Awavé

 


C’est nouvel an avant la lettre à Awavé. Dans ce village situé dans la préfecture du Bas-Mono, environ une quatre vingtaine de km à l’est de Lomé,  l’Association soucions-nous des enfants ruraux (ASNER)  s’est transformée en père-noël. Chaque enfant de cette localité est reparti ce samedi matin avec les bras chargés de sac composé de kits alimentaires, de non vivres  mais aussi pour les plus chanceux des jouets quoi de plus pour rendre le sourire et la joie sur le visage de ces créatures innocentes.  

Pour sa deuxième action de l’année, après la préfecture de Vo au début de la rentrée scolaire pour doter les enfants de cette localité de fournitures scolaires,  l’Association soucions-nous des enfants ruraux (SNER), a mis le cap ce samedi à Awavé. La cour de l’école catholique de la localité a servi de cadre à cette séance de distribution au profit des enfants déshérités. Le don est composé de non vivres : habits neufs, chaussures jouets, et de kits alimentaires : riz, huile, pate alimentaire, boites de conserve…

Pour le président de l’Association, Joachim Agbetim, ce soutien aux enfants de la localité rentre dans le cadre des actions périodiques initiées par son association au profit des enfants déshérités. 


 

« Généralement dans les milieux ruraux il est difficile pour les familles défavorisées de passer de meilleurs moments de fêtes de fin d’année car les parents  n’ont pas le plus souvent les moyens d’offrir ce qu’il faut aux enfants. Nous, membres de l’Association étant issus de ces milieux et ayant vécu dans ces mêmes conditions, on s’est dit qu’il serait mauvais et irresponsable de notre part en ne tendant pas la main à nos frères cadets qui sont ces enfants démunis dans les villages et campagnes du Togo en ces périodes de fêtes. C’est ce qui justifie notre présence dans ce village très pauvre de la commune du Bas-Mono 1 ». Et de poursuivre : « Le plus souvent c’est la tristesse et l’amertume dans les foyers qui n’ont pas les moyens. On s’est dit nous n’avons pas assez de moyens mais  le peu qu’on a, on peut toutefois le partager avec ces enfants démunis, ces orphelins et vous les avez vus, ce sont des enfants dont les traits de la pauvreté  sont visibles. Et donc venir ici pour les aider à fêter comme les autres enfants dont les parents ont les moyens c’est faire œuvre utile. Et nous profitons de cette occasion pour dire un sincère merci à ceux qui croient en nous et qui nous appuient avec les divers dons pour aller remettre à ces enfants dans les villages et campagnes ».

Par ce geste ASNER  encourage les enfants à poursuivre les études afin que demain ils deviennent responsables et pourquoi pas prendre le relai pour aider d’autres enfants.


 

Avant de la distribution, l’Association a sensibilisé  sur diverses  thématiques. Jean-Luc Gaglo, infirmier d’Etat, a entretenu l’assistance sur la pandémie liée au coronavirus, l’hygiène corporelle et menstruelle. De son côté Cyrille Nukunu, du Ton de la jeunesse patriotique s’est appesanti sur la notion du patriotisme et la culture de la non-violence. La protection de l’environnement a été également développée.

Le pasteur Innocent Kokou Zizaie a au nom des bénéficiaires remercié les donateurs pour ce geste humanitaire d’ASNER qui fait beaucoup d’efforts pour les enfants des milieux ruraux.

« Ce geste ne peut qu’être  apprécié et nous les remercions pour cette démarche. Nous ne pouvons qu’encourager tous ceux qui sont dans le partenariat avec cette association et qui pensent aux enfants des milieux déshérités », a déclaré le pasteur qui a encouragé l’association à continuer dans ce sens puisque dira-t-il, « la bible dit heureux ceux qui prennent soin de ceux qui sont dans le besoin, le Seigneur ne les oubliera pas. Donc qu’ils continuent à travailler, à partager le peu qu’ils ont. Ce n’est pas qu’ils en ont beaucoup c’est pourquoi ils partagent. En  le faisant d’autres portes  s’ouvriront pour eux », a-t-il indiqué.


 

Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du chef du village d’Awavé et du maire de la localité après avoir salué la délégation d’ASNER pour cette initiative, a prodigué d’utiles conseils aux enfants et à toute la population.

Notons que l’association soucions-nous des enfants ruraux (ASNER), a pour entre autres objectifs : promouvoir l’éducation des enfants en milieu rural,  la culture de l’excellence en milieu scolaire, la lutte contre la déperdition scolaire, la promotion de la protection de l’environnement.

 


Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

Publier un commentaire

0 Commentaires