Relation entre le préfet et la conseillère municipale : la vérité des faits

 

                                                                                        L'attestation de dot entre les deux époux

 

Depuis quelques heures circulent sur les réseaux sociaux l’image d’un couple en pleins ébats sexuels. Le monsieur, un préfet d’une localité du pays, était avec sa femme légitime avec qui,  il a d’ailleurs en 2019 convolé en justes noces. Contrairement au commentaire qui accompagnait la vidéo dans le but de vilipender et de nuire, la femme n’a jamais été l’épouse d’aucune autorité du pays.

Le couple ne nie pas la véracité de l’image mais reconnait que c’est une image tournée au sein du cadre familial mais qui, par inadvertance s’est retrouvée dans le domaine public. En effet, la femme étant membre d’un groupe intitulé « Fils et filles de Yoto » en voulant supprimer l’image l’a au contraire publiée dans ce groupe. S’étant rendu compte de sa maladresse tout en panique au lieu de cliquer sur « supprimer pour tous » a, au contraire cliquer sur « supprimer pour moi ». Trop tard pour revenir sur sa décision. C’est alors que la dame a pensé recourir aux administrateurs du groupe pour l’aider à supprimer l’image et au-delà  plaidé auprès des autres membres du groupe pour que l’image ne soit pas divulguée. Voyant son entreprise de conciliation pour la suppression de l’image échouée, la dame a  mis en garde les administrateurs et tous les membres du groupe que « si jamais je retrouve cette image sur les réseaux sociaux je porterais  plainte contre le groupe ». Peine  perdue. Ce qu’elle redoutait s’est produit. Aujourd’hui, l’image se retrouve sur les réseaux sociaux dans plusieurs groupes.

C’est des erreurs qui peuvent arriver à n’importe qui et c’est  vraiment triste et déplorable que ce groupe qui se dit des natif d’une localité ait  manqué de maturité pour exposer et salir ainsi un des leurs sur les réseaux sociaux. 


                                                                                                     L'acte de mariage

 

C'est ici le lieu de dire  à tout le monde de réfléchir avant d'adhérer à un groupe de Whats’App, car il y a des gens dans les groupes qui ne cherchent que des occasions pour vous nuire. Il n'a jamais été question d'une femme d'un quelconque ancien député avec qui le préfet se trouvait dans un hôtel comme  certains l’ont écrit.

Le  préfet que nous avons contacté nous a humblement fournir les pièces à conviction de son mariage avec la dame pour rétablir la vérité car notre déontologie et notre éthique en dépendent.

Par ailleurs, le préfet dit avoir  enclenché une procédure judiciaire pour retrouver l’auteur ou les auteurs de la divulgation de l’image pour qu’il(s) réponde(nt) de leurs actes.

 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

4 Commentaires

  1. A lire cette publication on se rend compte que l'auteur aussi manque de respect pour soi et à tous les lecteurs. L'acte concerné est très adieux et une personne responsable et respectable ne saurait prendre position en tant que défenseur même si ce couple est votre géniteur.
    Tout le monde peut commettre l'erreur certes, mais est ce qu'il normal pour un couple légalement marié de se donner à un tel salle besogne.
    A mon avis, il reconnaît les faits et a intérêt de se taire jusqu'à ce que cette affaire ne rentre dans les oubliettes.
    Penser porter plainte contre qui conque sera encore un bell occasion pour se ridiculiser encore une fois.
    Il vaut mieux se référer à des techniciens pour le retrait pur et simple de cette publication.
    Mais pour vous le publicateur, en analysant vos écrits, je pense que vous devez revoir un peu votre moralité. Vous êtes pire que ce monsieur.

    RépondreSupprimer
  2. Le publicateur doit être jugé il n'y a pas d'autres solutions pour corriger son immaturité et non respect de la dignité humaine. Il est un moins value de la société. En posant des actes, il faut aussi penser à la valeur que ces actes ajoutent au rayonnement de notre Nation, continent ou même au monde.

    RépondreSupprimer
  3. Contenter vous de donner l'information plutôt que de jouer aux moralisateurs.

    RépondreSupprimer