Patrick Lawson (ANC) : « Nous allons nous mettre au travail dès maintenant »

 



A l’issue de cette seconde journée de concertation entre la classe politique togolaise en vue de l’organisation des élections régionales, les différents acteurs se sont confiés à la presse. Suivons Patrick Lawson, le vice-président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC).

Patrick Lawson (ANC) : « Nous allons nous mettre au travail dès maintenant »

Pour le format du dialogue, nous avons une présidente tournante entre la majorité parlementaire et l’opposition parlementaire et un comité d’appui mis en place qui fera la synthèse de toutes les propositions faites par les différents partis politiques et à la suite de cela la plénière se réunira de nouveau pour en débattre et donner de nouvelles orientations.

En dehors de cela, nous sommes en train d’écrire le règlement intérieur de la concertation et nous avons déjà donné un nom à ce que nous faisons. Le dialogue étant galvaudé, il s’agit ici d’une concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP). Ce sont là les décisions qui ont été prises aujourd’hui, les propositions des différents partis politiques ont été déposées, il reste encore un certain nombre de partis qui le feront. Nous allons nous mettre au travail dès maintenant, le comité dans un premier temps et la plénière par la suite.

Cette démarche rassure-t-elle l’ANC ?

Vous savez c’est une initiative du gouvernement. Nous ne sommes qu’un acteur de la vie politique togolaise, nous prendrons notre part avec toutes les contributions qui peuvent conquérir à améliorer le climat politique voire le climat socio-économique de notre pays.

Vos camarades de la DMK posent comme préalable le règlement du contentieux de 2020…

Malheureusement je ne suis pas de la DMK, je ne peux parler en leur nom.

 

Publier un commentaire

0 Commentaires