Dégâts matériels énormes dans le village de Homagan après l’intempérie

 



L’entame de la saison pluvieuse dans la partie méridionale du pays s’annonce cette année encore avec son lot de désastre. C’est ainsi que la pluie qui s’est abattue le dimanche 7 mars 2021 sur le village de Homagan, dans la commune Ogou 4, localité située à plus 65 km de la ville d’Atakpamé coté Est du Barrage de Nangbeto, a laissé des traces amères sur les habitants de la localité.

Joint au téléphone, le président des ressortissants de Homa résidant à Lomé (AREHOREL) a décrit une situation de désolation totale. « Nous avons été vraiment touchés par cette pluie accompagnée de vent violent qui a ravagé beaucoup de choses sur son passage y compris des habitations. L’heureuse nouvelle, est que nous n’avons pas enregistré de pertes en vie humaines. Nous rendons grâce pour ça. Mais il faut reconnaître que les familles et parents touchés par cet incident, ont dormi loin de leurs propres habitations cette nuit-là et d’autres jusqu’à ce jour. On n’a jamais été touché par un évènement pareil dans notre village».

Sur la liste des dégâts enregistrés, se retrouvent une classe de fortune pour l’école primaire catholique de la localité et deux classes améliorées pour le collège d’Initiative locale de localité. Rappelons que les besoins d’infrastructures scolaires de ce village de plus 5000 habitants sont toujours laissés aux mains des pauvres habitants. Les pertes s’évaluent à hauteurs de plusieurs millions étant donné que les classes d’écoles font partie des immeubles détruits par la pluie.


 

Pour le président du comité de développement du village, M. GLIGO Affoh, « Nous ne savons plus  ce qu’il faut faire où tourner nos regards, et c’est pour cette raison que nous lançons un appel à toutes les bonnes personnes à nous venir en aide pour remettre en l’état les classes d’écoles et aider les familles à remettre aussi leurs habitations en l’état. Les besoins peuvent être en nature. Le plus urgent, c’est l’aide que nous demandons à toutes personnes ainsi que les services sociaux de notre préfecture ». Les autorités communales et préfectorales sont déjà informées de la situation.

Les maisons détruites avoisinent une trentaine en dehors des quatre classes d’écoles.

 


 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires