CEG Agou-Gare : Congé par anticipation pour freiner la contamination

 

                                                             (Image illustrative)


C’est le cri d’alarme que vient de lancer le préfet d’Agou et par ailleurs présidente du Comité local  de gestion de la riposte contre la COVID-19 (CLGR Agou), Mme Blewoussi Amouzou Ablavi. Elle demande un congé par anticipation aux élèves du Collège d’enseignement général (CEG) Agou-Gare.

La raison de cette sortie inattendue du préfet d’Agou est la propagation inquiétante du coronavirus au sein de l’établissement d’enseignement général de la ville d’Agou, environ 100 km au nord-ouest de Lomé. En effet, depuis deux mois la ville d’Agou et particulièrement la classe de 3ème dudit établissement est devenu un cluster de la contamination de la maladie. Ce qui oblige la Présidente de la CLGR à demander à l’inspecteur de l’enseignement du second degré de la ville d’autoriser un congé par anticipation aux élèves dudit établissement.

Depuis la découverte du premier cas au sein de l’établissement, chaque prélèvement révèle un ou deux  cas positif au sein du CEG, écrit le préfet dans sa correspondance adressée à l’inspecteur.  Le 19 mars dernier, c’est 4 cas positifs qui ont été décelés malgré toutes les précautions prises. Il est difficile dans ces condition de contenir la propagation d’où la demande du préfet.

Les derniers chiffres révèlent  la contamination de deux enseignants dont un intervenant dans toutes les classes et l’autre dans 5 classes. Le reste des enseignants et tous les élèves constituent des cas contacts à suivre de près. Compte tenu du risque plus accru, le préfet recommande un congé de deux semaines aux élèves du CEG. La reprise des cours est prévue pour le 21 avril.

Pour la Présidente de CLGR, le temps du congé sera mis à profit pour axer la sensibilisation à l’endroit du corps enseignant, des élèves et des parents.

Depuis hier, après le repos pascal, le CEG est en congé par anticipation. Portes et fenêtres de l'établissement sont fermées. Ce n’est pas la première fois qu’un établissement scolaire est fermé provisoirement au Togo en raison de cette pandémie. Le Lycée français de Lomé et le complexe scolaire Assomption de Sokodé ont déjà dû recourir à cette stratégie pour contenir la propagation.

 

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

Publier un commentaire

0 Commentaires