Dites désormais Docteur Alex Edoh !

 



Journaliste de profession et ancien fonctionnaire au ministère l’Administration territoriale, Alex Mikodome Koffi Edoh a soutenu avec brio hier vendredi 16 avril 2021 sa thèse de doctorat. Le choix d’un sujet singulier par l’impétrant a séduit les membres du jury qui l'ont admis au grade de Docteur.

« Contribution de la culture à la gestion intégrée de l’espace frontalier sur le littoral Togo-Ghana », est le thème de la  thèse. Cette thèse en doctorat unique en art, culture et développement,  présenté et soutenu ce vendredi par Alex Edoh devant un jury composé d’éminents professeurs et en présence de quelques membres de sa famille et amis, a reçu la mention « Très honorable » du jury avec l’admission de l’impétrant au grade de Docteur.

La question des frontières est un sujet difficile à aborder surtout dans des pays colonisés d’Afrique où parfois les mêmes peuples sont disséminés de part et d’autres de ces lignes imaginaires imposées par le colon. Mais par son approche pédagogique faite dans une logique de recherche-action, l’impétrant  a montré sa maitrise du sujet. En effet, pour la collecte des informations, il a administré un échantillon de questionnaire des deux côtés des frontières, questionné et proposé des approches de solutions. Une démarche qui n’a pas manqué de susciter l’intérêt du jury.

« Administrativement, j’ai constaté un délaissement de la question de frontière, elle était devenue secondaire (…) Il y a une commission nationale de délimitation des frontières qui s’intéresse à la chose, mais elle n’a pas les outils nécessaires (…) J’ai démontré les insuffisances, c’est ça qui m’a amené à faire des propositions pour corriger les dysfonctionnements constatés au niveau des frontières », soutient le nouveau Docteur.

La délicatesse du sujet et l’approche dans le traitement ont été appréciées par le jury composé d’Essohanam Batchana, du Professeur titulaire d’Histoire à l’Université de Lomé, Lolowou K. Hetcheli, Professeur titulaire en Sociologie politique à l’Université de Lomé, Professeur Codjo A. Kpatchavi du Bénin, membre du jury et Akilou Amadou, Professeur d’Economie à l’Université de Lomé et Président du jury.   

Structurée en deux parties de trois chapitre chacun, l'étude à consister à identifier dans un premier temps les convergences culturelles du peuple aflao, la communauté autochtone de l'aire de recherche. Dr EDOH a questionné le référentiel culturel de cette communauté pour vérifier si malgré la frontière et l'administration de deux pays différents elle a su garder son homogénéité culturelle. C'est fort des résultats positifs qu'il avancé la coopération transfrontaliere comme outil de développement durable dans cet espace. L'ANGIEF  dont il propose la création dans le projet spécifique serait un organe médiane capable de surmonter les réticences et les carences en matière de partenariat entre les collectivités territoriales du Ghana et du Togo en aménagement.

 Il faut préciser que Dr. Alex koffi EDOH est détenteur d'un double Master, un Master en relations internationales obtenu à l'institut des hautes études de relations internationales et stratégiques et un autre Master en communication et relations publiques. Jusqu'à un passé récent et ce pendant douze ans il a occupé les fonctions de conseiller technique auprès du ministre d'Etat, ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires. Connu dans le monde de l'audiovisuel pour avoir été administrateur provisoire de la télévision Lcf, Dr EDOH entre dans le cercle restreint des spécialistes en gouvernance frontalière.

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Publier un commentaire

0 Commentaires