Un proche d'Agbeyomé interpellé par les services de renseignement

 


Une chape de plomb s’abat sur l’opposition togolaise. Trois semaines après l’arrestation de l’ancien ministre Dimon Oré, c’est le tour ce soir de Paul Missiagbeto, le Conseiller spécial d’Agbéyomé Kodjo, candidat à la dernière présidentielle,  d’être enlevé devant sa femme et ses enfants par des éléments identifiés comme ceux des Services de renseignement et conduit dans ses locaux.

Selon les faits relatés par la femme du Conseiller d’Agbeyomé, c’est autour de 18h que son mari a été interpellé par ses éléments qui l’ont conduit menotte au poing tout d’abord au domicile de sa mère et ensuite à son propre domicile. Dans ce dernier endroit, devant sa femme et ses enfants en pleurs, M. Missigbeato a subit un interrogatoire préliminaire et la maison a été fouillée de fond en comble : chaises, matelas, armoires, dossiers ont été mis sens dessous sens dessous et téléphones confisqués.

A la question de la femme de savoir les raisons de son interpellation, alors qu’il essayait de répondre un des agents a estimé que c’est parce que la menotte n’est pas bien serrée qu’il parle et donc il l’a encore bien serré.

Toutefois, il a été autorisé à boire de l’eau pour calmer le vertige dût au fait de le trainer dans la ville.

Finalement, il passera la première nuit au sein des SCRIC où il a été  conduit  au bord de deux véhicules dont un immatriculé 5107.

Son mentor, Agbeyomé Kodjo a quant à lui tweeté « Un de mes conseillers spécial Mr Paul Missiagbeto vient d’être enlevé cette nuit en son domicile et conduit à une destination inconnue par la police politique de Faure Gnassingbe ».

Ce n’est pas la première fois que Paul Missiagbeto est interpellé pour des raisons politiques. Au lendemain de la présidentielle de 2020, il faisait partie des personnesinterpellées en avril 2020 au domicile d’Agbeyomé. Il a été gardé à la prison civile de Lomé où il a contracté la Covid-19 et ensuite transféré à l’ancienne direction de la gendarmerie. C’est au  cours de cette interpellation que sa maman rendit l’âme.

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires