Encore un acteur politique déposé à la prison civile de Lomé

 



Après avoir purgé les 18 jours de garde-à-vue, M. Paul Missiagbeto, le Conseiller spécial du président Agbéyomé Kodjo, a été déféré à la prison civile de Lomé, vendredi dernier. Interpellé le 17 mai dernier pour publication de fausse information, M. Missiagbeto, a été gardé jusque-là au Service de renseignements (SCRIC).

Son parti, le MPDD a fait part de son indignation à la suite de ce mandat de dépôt délivré à son encontre. Le parti a interpellé  l'opinion nationale et internationale et en appelle  aux  organisations  nationales  et  internationales  de  défense  des  droits  de l’homme  accréditées  au  Togo  à  se  saisir  du  cas  de  Monsieur  Paul  MISSIAGBETO.

Il en appelle également la communauté internationale sur les graves dérives quotidiennes du pouvoir au Togo afin qu'elle agisse opportunément pour faire cesser la persécution politique et la violation des droits de l'Homme dans le pays actuellement dans l'impasse. Il demande en outre leur intervention en faveur de la libération de tous les détenus politiques qui croupissent en prison.

On se rappelle que lors de l’interpellation de M. Missiagbeto, le MPDD avait estimé qu’il s’agit d'une « manœuvre dolosive visant à fabriquer des éléments à charge devant servir à l’accuser et qu’il s’agit d’une procédure purement  et  simplement  de  persécution  politique  aussi  bien  d'un proche collaborateur du Président démocratiquement élu par les Togolais que de toute la DMK dont la décapitation est visée ».

Au lendemain de la présidentielle de 2020, Paul Missiagbeto avait déjà été interpellé au domicile d'Agbeyomé et gardé à la prison civile de Lomé plusieurs mois où il a été infecté par la Covid-19 avant d'être libéré.

Notons que ce mandat de dépôt est déposé à l’encontre du militant du MPDD alors que le mois dernier c’est Djimon Oré, le président du Front des patriotes pour la démocratie (FPD) qui a été condamné à deux ans de prison ferme pour outrage à autorité publique.

Selon les organisations de la société civile, plus d’une centaine de détenus politiques croupissent dans les geôles togolaises.  

 

 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires